Le Plan Chats de Charleroi: un exemple pour les communes wallonnes?

Plan Chats à Charleroi
Plan Chats à Charleroi - © JOHNNY EGGITT - BELGAIMAGE

Dix mois après le lancement du premier Plan Chats de la Ville de Charleroi, Cyprien Devilers, échevin du Bien-être animal dresse un premier bilan. Pour rappel, ce dispositif est destiné à endiguer la prolifération des chats errants et à veiller à leur état de santé. Pour la première fois, une ville a dégagé un budget pour soutenir la stérilisation et le puçage des chats errants.

Vu les conditions sanitaires dans lesquelles évoluent les chats vagabondant en ville, Cyprien Devilers s'est montré soucieux de maîtriser leur prolifération: "Lorsqu'on sait qu'une femelle peut se reproduire avec en moyenne quatre chatons par portée et deux portées par an, on ne peut douter du potentiel de prolifération de nos petits félins. C'est pourquoi il était important pour moi de dégager un budget pour soutenir la stérilisation et le puçage des chats errants. La solution mise en œuvre à Charleroi est une première en Belgique et est citée en exemple par les vétérinaires d'Ecoveto, groupe de travail de l'Union Professionnelle Vétérinaire (UPV)."

Cette solution repose sur trois piliers: la Ville, les vétérinaires et les associations de protection des chats. Ce travail en partenariat demeure la voie la plus efficace et permet d'éviter toute forme de concurrence inopportune entre les acteurs du secteur.

Cyprien Devilers ajoute: "Grâce au budget de 15 000 euros, ce sont presque 300 chats qui ont pu être stérilisés. Les premiers résultats sont encourageants. Il me paraît essentiel de pouvoir poursuivre dans cette voie. J'ai d'ailleurs pris contact avec le ministre Di Antonio pour développer la lutte douce contre la prolifération de chats errants et tenter de généraliser le système exemplaire mis en place à Charleroi."

France Raulier

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK