Le piétonnier de Saint-Josse divise deux candidats de la même liste

Emir kir, le secrétaire d'État à l'Urbanisme affirmait lundi dans la presse que le projet était une mauvaise idée
Emir kir, le secrétaire d'État à l'Urbanisme affirmait lundi dans la presse que le projet était une mauvaise idée - © RTBF - Delphine Hotua

Alliances de circonstance, désalliances spectaculaires, petites piques et attaques masquées: l'arène de la campagne électorale est ouverte. Et parfois la nature de certaines joutes surprend, comme par exemple quand deux candidats de la même liste se tirent dans les pattes. C’est le cas à Saint-Josse, entre deux poids lourds, à savoir Emir Kir et Jean Demannez.

Le projet en question, c'est le semi piétonnier de la chaussée de Louvain. Emir kir, le secrétaire d'État à l'Urbanisme affirmait lundi dans la presse que le projet était une mauvaise idée et que la Région n'accorderait pas de permis sans une bonne concertation avec les riverains. Jean Demannez, le bourgmestre de Saint Josse, a réagi en déclarant que la Région devait être claire : si elle ne veut pas du projet, qu'elle le dise et on rouvre tout de suite la chaussée aux voitures. On se demande ce qu’il faut penser de ce type de sortie en période électorale.

Un tacle en bonne et due forme sauf que la sortie en question vient d'Emir Kir, qui est troisième sur la même liste PS que le bourgmestre. Cohérence, quand tu nous tiens. En tout cas, ce qui est cohérent c'est qu'en période électorale, il faut absolument faire parler de soi et apparemment ça marche.

Et pour info, sachez qu'une période de test grandeur nature de deux ou trois mois devrait commencer fin octobre.

Geoffroy Fabré

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK