Le Parquet de Tournai ne confirme pas que le jeune tournaisien Rodrick Maurel serait mort d'hypothermie

Le parquet ne confirme pas que le Tournaisien Rodrick Maurel serait mort d'hypothermie
Le parquet ne confirme pas que le Tournaisien Rodrick Maurel serait mort d'hypothermie - © BELGA

Le parquet de Tournai a précisé ce lundi que "personne n'a eu accès aux résultats de l'autopsie" de Rodrick Maurel, le jeune Tournaisien retrouvé mort le 4 février. Il réfute ainsi les affirmations de la famille de la victime, publiées samedi dans Sudpresse. Cette dernière assurait que le jeune était mort d'hypothermie, arguant avoir eu accès au dossier.

Le corps sans vie du jeune Rodrick Maurel a été retrouvé le 4 février. Une autopsie a depuis été pratiquée et les résultats n'ont pas été communiqués, insiste lundi le parquet de Tournai. "Diverses analyses sont encore en cours", précise-t-il. Une fois les résultats obtenus, "les médecins légistes détermineront alors précisément les causes de la mort du jeune homme".

"La famille n'a pas accès au dossier"

Samedi, Sudpresse relayait des affirmations de la famille de la victime, selon laquelle le jeune homme serait mort d'hypothermie. Or, "la famille ne s'est pas constituée partie civile. Dès lors, elle n'a pas accès au dossier", tout comme son avocat éventuel, pointe Frédéric Bariseau, premier substitut du parquet de Tournai. Il ajoute que "l'instruction est toujours en cours". 

Rodrick Maurel a été découvert à environ 400 mètres de la discothèque le "Come-Back", dans un terrain proche de l'autoroute E42. Le jeune homme avait été exclu de ce dancing vendredi en soirée, pour une raison encore inconnue. Les funérailles de Rodrick, âgé de 20 ans, ont eu lieu ce lundi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK