Le parc de loisirs Drohme à Uccle privé de permis d'urbanisme par le Conseil d'Etat

Le site de l'Hippodrome de Boitsfort, appelé à devenir le "Drohme Park"
Le site de l'Hippodrome de Boitsfort, appelé à devenir le "Drohme Park" - © FILIP DE SMET - BELGA

Le Conseil d'Etat vient de suspendre, en extrême urgence, le permis d'urbanisme délivré le 6 décembre 2018 par le fonctionnaire délégué à l'urbanisme de la Région bruxelloise aux exploitants de Drohme, un parc de loisirs actifs sur le site de l'Hippodrome de Boitsfort (essentiellement situé sur Uccle). Une riveraine de la Chaussée de la Hulpe est à l'origine du recours. Son principal grief porte sur la présence d'un parking pour 429 véhicules en bordure du "Drohme Parc" avec toutes les conséquences dommageables pour la mobilité dans le quartier.

Pas compatible avec la zone forestière

Pour la Région et Drohme, ce parking existait préalablement au projet de parc de loisirs et servait aussi bien aux visiteurs de la Forêt de Soignes qu'aux visiteurs du site de l'hippodrome. Un double usage que la création de Drohme ne devait pas modifier, aux dires des responsables du futur centre récréatif.

Mais le Conseil d'Etat ne l'entend pas de cette oreille. Dans son arrêt, la juridiction administrative "estime qu'un parking pour véhicules automobiles destiné au stationnement de longue durée, pour les visiteurs du " parc de loisirs ", n'est, de prime abord, pas compatible avec l'affectation en zone forestière inscrite au plan régional d'affectation du sol."

Le permis d'urbanisme est donc suspendu. Michel Culot, le responsable du projet, n'avait pas encore pris connaissance de la décision quand nous l'avons contacté.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK