Le pacte de majorité a été signé à Virton

Le nouveau collège communal, à Virton.
Le nouveau collège communal, à Virton. - © RTBF

Après une semaine de négociations, le pacte de majorité a été signé dimanche soir à Virton. Il s'agit d'une coalition entre IC+ (8 sièges), Ecolo+ (3 sièges) et "Ensemble Autrement" (1 siège).  Soit 12 sièges sur 21.

L'exécutif communal virtonnais sera composé du maire, François Culot (IC+), de 4 échevins IC+ ainsi que d'une échevine et d'un président de CPAS pour Ecolo+.

Parmi ses priorités, la nouvelle équipe souhaite davantage de participation citoyenne. "Dans le temps, on disait vouloir de la participation citoyenne, donc de la démocratie directe, donc on fera des référendums sur les sujets importants. Il se révèle que, finalement, il n'y a jamais de référendum car la procédure est trop lourde à mettre en place et compliquée, déclare François Culot. Mais la proposition d'Ecolo – qui a retenu toute notre attention – est qu'à chaque fois que nous avons un projet (dans un village ou dans la ville), on va demander l'avis de la population ciblée."

Nouveauté à Virton : il y aura désormais un échevinat de la "Transition écologique". C'est Annie Goffin qui en aura la charge. "Comme l'a dit notre maire, cette législature sera écologique ou ne sera pas. C'est un grand pas ! Nous avons préparé ce futur en locale, avec de grandes réflexions au niveau des bâtiments, de la mobilité douce, de l'aménagement de la cité… Pour nous, c'est un point important. Cela s'inscrit dans la volonté des gens avec qui nous travaillons."

Notons que le seul élu du groupe "Ensemble Autrement", Philippe Legros, n'a pas réclamé d'échevinat. Il sera conseiller communal. Il revient sur son choix finalement de faire partie de la majorité. "J'aurais pu renoncer. C'est d'ailleurs ce que j'avais annoncé au soir du 14 octobre, vu les résultats catastrophiques. Et puis, les réunions et rencontres que nous avons menées nous ont conduits à avoir des possibilités d'action via plusieurs personnes de notre groupe. C'est donc cet esprit communautaire qui l'a emporté sur l'idée de faire "l'enfant gâté" qui veut s'en aller suite à une défaite…"

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK