Le numérique au service de la ruralité : une plateforme permet aux citoyens de s'exprimer

Le numérique au service de la ruralité : une plaforme permet aux citoyens de s'exprimer
Le numérique au service de la ruralité : une plaforme permet aux citoyens de s'exprimer - © Tous droits réservés

Il y a un an la Fondation Rurale de Wallonie lançait une plateforme citoyenne en ligne. Objectif : permettre à la population active de donner des idées sur les PCDR développés dans leur commune. Des centaines de personnes se sont inscrites et ont ainsi pu participer à ces consultations populaires. Consultations qui déboucheront à terme sur la concrétisation de projets concrets, qu’ils soient ruraux ou liés à la nature.

Exemple à Chastre en Brabant wallon

Difficile lorsqu’on est actif de s’impliquer dans la vie locale. La commune chastroise réalise actuellement un PCDR, comprenez un plan communal de développement rural. "Les projets qui sont issus d’un PCDR sont subventionnés jusqu’à 80% par la Région wallonne", explique Christine Richard chargée de communication pour la FRW. "Un plan communal de développement rural est basé sur la consultation des citoyens. Le fait d’ouvrir ces consultations via une plateforme en ligne est utile car cela permet de toucher d’autres personnes plus actives".

La Fondation rurale de Wallonie a pour vocation d’aider les communes dans leur démarche. Quant aux citoyens, beaucoup sont désireux d’embellir et de développer leur environnement proche. "On revient énormément avec des projets sur la mobilité douce, sur la biodiversité, sur les centres des entités à réaménager ou encore les salles des villages à construire ou redynamiser", explique Stéphane Colin échevin à Chastre. "Toutes ces idées sont venues de la plateforme en ligne. Une centaine de Chastrois (es) se sont investis en ligne".

Pourquoi une plateforme en ligne ?

Pour constituer un PCDR, il faut consulter le citoyen, on l’a dit. Ce qui implique l’organisation de nombreuses réunions. Mais on y voit souvent les mêmes personnes. La plateforme a pour ambition de changer la donne. "On voit que 80% des gens qui participent sur la plateforme, ce sont des personnes qui ne viennent pas à notre réunion physique", explique Christine Richard chargée de communication pour la Fondation Rurale de Wallonie.

Huit communes de l’est et de l’ouest du Brabant wallon ont travaillé ou travaillent avec Fondation. Dont Hélécine qui utilise également la plateforme en ligne. 130 communes sur les 262 en Wallonie ont déjà travaillé avec cet organisme qui permet donc l’élaboration de PCDR.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK