Le nouveau zoning de Tubize II devrait générer plus de 1600 emplois

Le parc d'activité économique s'étend sur 67 hectares, c'est le dernier de cette taille inauguré en Brabant Wallon
Le parc d'activité économique s'étend sur 67 hectares, c'est le dernier de cette taille inauguré en Brabant Wallon - © Simon Schmitt - InBW- Global View

C’est un dossier vieux de quinze ans qui vient d’aboutir : l’idée d’un nouveau parc d’activité économique à Tubize a été adoptée en 2004 lors d’une révision du plan de secteur. L’intercommunale InBW, à la manœuvre, n’a obtenu les permis de voiries qu’en 2015, après moult péripéties juridiques et administratives. Aujourd’hui, après deux années de travaux d’aménagement, ce zoning de 67 hectares, dont 51 disponibles à la vente, est prêt pour accueillir ses premiers clients. "Certaines entreprises attendent depuis plusieurs années que des terrains soient mis à leur disposition, rappelle Françoise Duplat, chef de service expansion économique à l’InBW. Aujourd’hui 40% des parcelles sont déjà réservées et des compromis sont en cours de signature". Seule contrainte : employer au minimum 25 personnes par hectare.

On a dû trouver des solutions alternatives en attendant que ce jour arrive

Parmi ceux qui attendaient avec impatience de pouvoir s’installer sur ce zoning, l’entreprise de transports Van Mieghem, basée sur le zoning voisin de Saintes depuis une trentaine d’années. "Ce zoning est arrivé à saturation et nous avons enfin l’opportunité d’acquérir un terrain pour poursuivre notre développement dans le Brabant wallon, se réjouit Guy Van Mieghem. Il était temps. On a dû jusqu’ici trouver des solutions alternatives pour héberger nos activités en attendant que ce jour arrive". Dans un premier temps, le transporteur pense engager une cinquantaine de personnes.

Une opportunité pour l’ouest de la province

Une fois entièrement occupé, le zoning devrait employer près de 1650 personnes. De quoi redonner le sourire aux habitants de cette zone de l’ouest du Brabant wallon, fortement éprouvée ces derniers temps sur le plan économique. "En deux ans, on a perdu plus de 500 emplois sur notre commune, rappelle Christian Fayt, bourgmestre de la commune voisine d’Ittre. Ce nouveau zoning est une aubaine pour nos concitoyens qui cherchent des emplois". Son homologue tubizien Michel Januth voit pour sa part ici une vraie opportunité pour la commune d’enfin se redéployer, plus de vingt ans après la faillite des forges de Clabecq : "Nous voulons vraiment éviter de devenir une cité-dortoir aux portes de Bruxelles, insiste-t-il, alors que nous sommes idéalement situés pour le développement d’activités économiques. Nous espérons que le taux de chômage diminuera, mais aussi que la création d’entreprises permettra celle d’activités périphériques sur notre territoire".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK