Le nouveau quartier Tivoli est sorti de terre: "Un mode de vie exemplaire"

Le nouveau quartier Tivoli est sorti de terre: "un mode de vie exemplaire"
Le nouveau quartier Tivoli est sorti de terre: "un mode de vie exemplaire" - © Tous droits réservés

Le quartier Tivoli le long du canal à Laeken est presque terminé. Les premiers propriétaires emménageront d’ici quelques jours. Ce nouveau quartier non loin de Tour et Taxis regroupe désormais près de 400 nouveaux appartement sur 4,5 hectares. Visite de ce tout nouveau quartier écologique.

Emma, 24 ans, a acheté l'un des 400 appartements du nouveau quartier Tivoli. "C'est vraiment chouette de voir les résultats des travaux, dit-elle en découvrant son nouveau foyer. Ca fait déjà presque deux ans qu'on a acheté l'appartement et voilà le résultat! On est très content!" Prix de cette nouvelle acquisition: 200 000 euros. La région leur a accordé une réduction de 30% du prix... à une condition: "En tant que propriétaires, nous devons rester dans l'appartement pendant 20 ans." L'idée est de garder les propriétaires dans le quartier, de donner une nouvelle dynamique. "Et ça nous permet d'acquérir un bien tout à fait neuf avec de très beaux matériaux et de bonnes prestations énergétiques."

Le logement est éco-durable, bien isolé et dispose de panneaux photovoltaïques sur les toits. Sur les façades, des plantes grimpantes auront bientôt pris leur quartier. La place a été réfléchie autour de deux platanes vieux de 200 ans. "Vous pouvez également voir une serre au-dessus de ce lot, montre Vincent Pierchon chef ingénieur. On y produira de petites plantations destinées aux jardins-potagers situées au-dessus des toitures des différents lots."

Toutes les habitations ont déjà été vendues sauf un tiers d'entre elles destinées au logement social.

"Un mode de vie exemplaire"

Un quartier durable, c'était la volonté de la Région en mettant en place ce quartier. "C'est un quartier exemplaire, se réjouit Benjamin Cadranel le patron de Citydev, la société de développement régional bruxelloise. C'est un mode de vie qu'on essaye de promouvoir. Les logements sont passifs. Il y a une récupération des eaux, de l'énergie solaire. Le coefficient de biotope est très important. La mobilité douce y a aussi sa place avec des emplacements pour vélos et peu d'accès au quartier en voiture. Et beaucoup de choses sont accessibles à moins de 5 minutes de marche." Le quartier va en effet comprendre de crèches et des commerces." 

L'interview de Benjamin Cadranel, invité à Bruxelles matin, en intégralité ci-dessous.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK