Luxembourg: le nombre de fermes ne fait que baisser

Particularité du Luxembourg : l’élevage bovin.
Particularité du Luxembourg : l’élevage bovin. - © Belga

A quelques heures de la Foire de Libramont, le département de l’Économie Rurale de la Province du Luxembourg vient de publier son baromètre 2012. Premier constat : le nombre d'exploitations agricoles diminue toujours. En allant un peu plus loin, on peut même dire qu'une exploitation agricole disparaît tous les trois jours.

En chiffres, cette dégringolade nous donne cette moyenne inquiétante : il reste aujourd'hui 57 exploitations par commune luxembourgeoise. On est donc symboliquement passé sous la barre de 2500 exploitations. 2492 entreprises/exploitations agricoles très exactement.

"Cela reste encore beaucoup mais c’est la première fois que l’on passe sous la barre des 2500, commente René Collin (député provincial en charge de l'Agriculture). Au-delà de la simple statistique, je pense que c’est la confirmation qu’il y a de moins en moins d’agriculteurs, que les fermes sont de plus en plus grandes."

Pour expliquer cette disparition lente mais progressive, René Collin évoquent tour à tour les difficultés liées au revenu, la volatilité des prix, le renchérissement des matières premières ou encore le coût de l’énergie – toujours plus haut… D’où la volonté d’utiliser ces statistiques pour sortir tout un secteur de l’ornière. "Notre baromètre est une aide à la réflexion mais surtout à la décision", ajoute le député. Le but étant de faire valoir "les spécificités d’une agriculture luxembourgeoise tout à fait particulière."

Car de spécificité, il y en a une qui est devenue incontournable au fil des ans : l’élevage bovin. "C’est le climat et le sol qui ont voulu cela. Plus de 90% de nos agriculteurs doivent tirer leurs revenus de l’élevage bovin… Et on sait que c’est très difficile."

Philippe Herman

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK