Le mythe de la Tour de Babel s'expose au Botanique

Il s'agit de la première exposition exclusivement contemporaine sur le thème de la Tour de Babel, la plus célèbre allégorie architecturale. Le public pourra y admirer peintures, photographies, sculptures, installations, films et planches originales de bande dessinée.

"De l'Occident à l'Orient, de l'Anglais John Isaacs au Chinois Du Zhenjun, en passant par le Belge François Schuiten, les allégories présentes illustrent les épisodes de la Genèse en résonance avec notre monde d'aujourd'hui. Le chantier de la Tour, la sanction divine, la confusion des langues et la dispersion des peuples sont ainsi revus sous l'angle de l'histoire contemporaine", explique le commissaire de l'exposition et chargé de la programmation contemporaine du Palais des Beaux-Arts de Lille, Régis Cotentin.

Babel nomme la ville fondée par les descendants de Noé dans la Genèse. A la suite de leur dispersion après le Déluge, les hommes décident de s'y installer et d'y construire une tour, dont le sommet pénètre les cieux. Mais Dieu interrompt leur projet, qu'il juge trop ambitieux, en brouillant leur langage et en les dispersant sur la terre.

"Dans une perspective morale et philosophique, l'expression contemporaine de ce mythe formule une critique de la volonté de puissance", précise Régis Cotentin.

Parmi les artistes sélectionnés, quelques Belges seront mis à l'honneur, dont Charley Case, Jerome Considerant, Wim Delvoye, Eric De Ville, Antoine Roegiers ou encore François Schuiten.

Belga
      
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK