Le ministre Pascal Smet perd sa cheffe de cabinet adjointe qui rejoint Rudi Vervoort

Pascal Smet perd sa cheffe de cabinet adjointe. A cause de tensions?
2 images
Pascal Smet perd sa cheffe de cabinet adjointe. A cause de tensions? - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Le ministre bruxellois Pascal Smet (SP.A) perd une de ses chefs de cabinet adjoints. Tina Martens, en poste depuis 2014 et les dernières élections régionales, a décidé de quitter l'équipe du socialiste flamand. Un départ avec fracas? Officiellement, personne ne veut confirmer. Mais en coulisses, on parle de tensions. Tina Martens "n'en pouvait plus de travailler avec Pascal Smet", dit une source.

Une hypothèse qui se renforce quand on sait que Tina Martens, socialiste flamande également, a décidé de rejoindre le cabinet du socialiste francophone Rudi Vervoort, ministre-président. Elle s'occupera des mêmes matières: l'aide aux personnes.

Depuis plusieurs semaines, à Bruxelles, PS et SP.A s'accrochent sur une série de dossiers: le plan Taxi, le soutien à la plateforme Uber, la programmation de la rénovation du tunnel Léopold II... Entre Rudi Vervoort et ses proches d'un côté, Pascal Smet de l'autre, les attaques sont nombreuses. Sur les antennes de la RTBF, le ministre-président a rappelé qu'on ne peut pas être de gauche et défendre Uber, enfonçant son ministre.

"J'ai entamé ce lundi ma mission au cabinet Vervoort", précise en tout cas à la RTBF Tina Martens qui n'a pas souhaité aborder la question d'éventuelles tensions avec Pascal Smet. "Il se trouve qu'au sein du cabinet Vervoort, le chef de cabinet adjoint en charge de la Cellule sociale, M. Stéphane Vanommeslaeghe, quittait ses fonctions. J'ai donc proposé mes services." "Cela tombait à point nommé", confirme la porte-parole du cabinet Vervoort. Pour le porte-parole du ministre Smet, "ce transfert n'est pas une surprise. Cela se discutait depuis un petit temps." Et aucune porte n'a claqué, selon ce dernier. 

Candidate à Evere?

En arrivant au cabinet Vervoort, Tina Martens se rapproche également du premier Everois. Dans le cadre des communales d'octobre prochain, Tina Martens pourrait se présenter sur la Liste du bourgmestre Rudi Vervoort.

Au sein du cabinet Smet, Tina Martens a été en charge du dossier Samusocial. Elle a été auditionné lors de la commission d'enquête mise en place par le Parlement bruxellois.

Avant d'arriver à la Région, Tina Martens a été secrétaire générale du CPAS de Molenbeek-Saint-Jean. Détachée auprès du ministre Smet, elle était rémunérée en partie par le CPAS à raison de 30 000 euros par an, ce qui a soulevé une polémique. Cette rémunération a cessé l'an dernier, à la demande de Molenbeek.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK