Le Luxembourg résiste bien à la crise mais la prudence reste de mise!

La province de Luxembourg ne se porte pas trop mal. Le tourisme, parmi d'autres secteurs, y contribue.
La province de Luxembourg ne se porte pas trop mal. Le tourisme, parmi d'autres secteurs, y contribue. - © Archive Belga / David Martin

La Province de Luxembourg résiste à la crise selon le dernier baromètre socio-économique de l'Union des classes moyennes (UCM). Ainsi, la création d'entreprises commerciales connaît en un an une progression de plus de 16 % contre 4 en Région wallonne.

958 immatriculations d'entreprises commerciales enregistrées à fin octobre, c'est la meilleure progression enregistrée depuis 5 ans. Pour l'UCM Luxembourg, il serait cependant naïf de tenir un discours triomphant. Plus de la moitié des nouveaux indépendants le sont à titre complémentaire, pour améliorer leurs revenus en ces temps difficiles.
Fin octobre, 135 faillites ont été enregistrées , une légère progression par rapport au Hainaut ou à Namur qui enregistrent une progression de l'ordre de 15%. Mais en 5 ans, les faillites ont progressé de 25 % en Luxembourg. Et les 135 faillites ont causé la perte de 205 emplois salariés, la moitié de ces pertes d'emploi concernant le secteur du commerce, des banques et des assurances. 
A l'analyse, l'UCM estime que  c'est l'incertitude et le pessimisme qui prévalent pour les mois qui viennent et principalement pour 2012 même si la Province bénéficie cependant de la bonne tenue de l'économie à l'échelle transfrontalière, d'un tissu économique constitué de très petites entreprises, d'un pourcentage élevé d'emplois publics qui amortissent les chocs en période difficile.

Ph. Herman
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK