Le Lidar débarque à Namur, pour une période d'un mois

Les premiers contrôles démarreront ce mardi (illustration).
Les premiers contrôles démarreront ce mardi (illustration). - © RTBF

Le Lidar, c'est ce radar semi-mobile, qui ressemble à une grosse armoire métallique, installé au bord de la route et qui flashe les excès de vitesse, sans avoir besoin de l'assistance d'un policier.

La zone de police de Namur va installer cet appareil pendant quatre semaines à partir de ce mardi.

Le Lidar sera installé à deux endroits sensibles. A commencer par la chaussée de Liège, entre Namur et Andenne, où les accidents sont fréquents, explique le commissaire Philippe Labbé. "Ces dernières années, il y a eu plusieurs accidents mortels à cet endroit. C’est dû à la configuration rectiligne de la chaussée et au nouveau revêtement. Nous avons donc décidé d’y intensifier nos contrôles pour prévenir tout risque d’accident."

Le second endroit concerné, c’est la route de Gembloux. "C’est une route très sinueuse, qui est empruntée par les motards dès le début de la saison "moto". Les virages y sont très dangereux lorsqu’ils sont abordés à vitesse excessive (…) De plus, il n’est pas rare que certains motards y organisent des parcours chronométrés."

Les premiers contrôles démarreront ce mardi et pendant une semaine sur la N90, entre Namur et Andenne, un peu après le viaduc de Beez.

Le Lidar sera ensuite installé du 11 au 18 avril sur la route de Gembloux, la N904.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
Matin Première
en direct

La Première Bxl

Matin Première