Le Hainuyer Antoine Goudeseune va traverser le passage d'Abbey road

Antoine Goudeseune en répétition chez lui
Antoine Goudeseune en répétition chez lui - © Stéphanie Vandreck

Grand fan des Beatles, Antoine Goudeseune apprécie tellement le répertoire des quatre de Liverpool qu’il leur a déjà consacré un disque de reprises à la guitare. Il va cette fois pousser l’hommage et sa gratte un peu plus loin puisqu’il a décidé d’aller enregistrer le mythique Abbey Road dans le non moins mythique studio du même nom.

L’idée de départ était de se rendre à Londres simplement pour faire le cliché, dans tous les sens du terme, de la fameuse traversée du passage pour piétons. Puis l’idée a fait son chemin et le Hainuyer se dit qu’une traversée du Channel, rien que pour une photo, c’est un peu maigre, il se renseigne alors sur les tarifs du fameux studio pour savoir s’ils ne sont pas too much.

Finalement, Abbey Road est un studio comme un autre : il nécessite une réservation bien à l’avance, les heures de studios ont leur prix, mais, bon, c’est accessible et l’acoustique est exceptionnelle. La décision est donc prise, il enregistrera "Abbey Road" dans le studio Abbey Road situé sur… Abbey Road. Evidemment ce choix a des implications, impossible de faire de longues sessions d’enregistrement, comme il l’avait fait pour son précédent opus: tout devra être bouclé en deux fois douze heures.

Qu’importe, Antoine Goudeseune a pris sa décision, il saisit l’opportunité et enregistrera "son" Abbey Road là-bas à Londres et jouera sans honte avec cet argument marketing "Made in…" pour promouvoir son travail qu’il n’imagine évidemment pas diffuser à autant d’exemplaires que ses idoles : l’original s’était (quand même) écoulé à douze millions d’unités !

Non, Antoine Goudeseune aime la musique et, pour ce diplômé du Conservatoire de Mons et professeur de guitare classique, un des moyens de la pratiquer c’est simplement de jouer la musique composée par le groupe qu’il vénère. Ecoutez ci-dessus l’intégralité de l’interview accordée par Antoine Goudeseune à Stéphanie Vandreck et Julien Bader.

Vincent Clérin

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK