Le Hainaut toujours à la traîne en matière d'emploi: "on a loupé le coche des fonds européens"

La province de Hainaut la plus peuplée du pays
2 images
La province de Hainaut la plus peuplée du pays - © Wikimedia-domaine public

Chaque année à pareille époque, le département statistique de la Province de Hainaut "Hainaut Developpement" sort son baromètre. Une litanie de chiffres un peu indigestes qui cernent les atouts et les faiblesses de la province, la plus peuplée du pays. Un million 335 360 habitants, soit 11,9 % de la population belge.

"On a loupé le coche des objectifs 1"

c'est en matière d'emploi que le bât blesse. Les chiffres du taux de chômage sont toujours très élevés. Cinq communes dépassent les 20 % de chômage. Farciennes (22,2%) est en tête de ce classement, devant Bernissart (21,6%), Quiévrain (21,1%), Colfontaine (20,9%) et Quaregnon (20,4%). Les communes du Nord de la Province s'en tirent beaucoup mieux. Mont-de-L'Enclus par exemple ne compte que 6,6 % de chômeurs. C'est le meilleur score de la province.

Cela dit, les chiffres du chômage sont à la baisse depuis plusieurs années, mais depuis le premier janvier, date des premières exclusions du chômage, ce sont les revenus d'intégration qui explosent. Et les chômeurs se comptent surtout parmi ceux qui n'ont qu'un diplôme de secondaire. Les universitaires et les jeunes techniquement qualifiés s'en sortent mieux. "Chez les menuisiers, les ébénistes, les plombiers, le taux de chômage ne dépasse pas les 5%", constate Gérald Moortgat , député provincial en charge du département statistique, "mais il faut reconnaître qu'on a raté le coche des trois objectifs 1, les fonds européens censés favoriser la relance d'une province en déficit de développement". 

 

 

Les flamands s'installent au nord de la Province

D'autres chiffres sont plus réjouissants. Ceux qui concernent la création d'entreprises par exemple. Il y a plus de créations d'entreprises en Hainaut qu'ailleurs en Wallonie et en Flandre, malheureusement c'est en Hainaut aussi que les cessations d'activités sont les plus nombreuses. 99% des entreprises sont des PME, elles emploient moins de 200 personnes. Celles qui investissent le plus sont les entreprises alimentaires, les entreprises de constructions spécialisées et l'industrie chimique. La chimie restant le secteur le plus important, avec deux milliards d'exportations en 2015.

Enfin se loger ne coûte pas cher en Hainaut. Le prix moyen d'une habitation ordinaire est de 124 517 euros, et si ces prix sont en augmentation partout, ils augmentent moins vite en Hainaut qu'ailleurs. Le prix des terrains à bâtir, lui, est carrément à la baisse. Un atout qui explique sans doute les chiffres de la  population, en hausse ces dix dernières années. Le solde migratoire est positif depuis 2000. ET on constate que les flamands s'installent de plus en plus dans le nord de la Province, Flobecq, Ellezelles, deviennent des terres d'accueil pour les habitants du Nord.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK