Le Hainaut dispose d'une réserve stratégique de respirateurs artificiels

Le Dr Luc Bissen est rassuré par l'existence de cette réserve stratégique de matériel pour les soins intensifs
Le Dr Luc Bissen est rassuré par l'existence de cette réserve stratégique de matériel pour les soins intensifs - © RTBF

Au plus fort de la pandémie, la Province de Hainaut a décidé de soutenir le secteur hospitalier en faisant l'acquisition de matériel pour les services de soins intensifs. 30 appareils respiratoires, 100 pousse-seringues et 150 appareils de monitoring de la saturation d’oxygène ont ainsi été commandés. Mais la hausse de la demande de ce type de matériel au niveau international a entraîné de nombreuses péripéties. La commande n'est finalement arrivée qu fin juin, après le gros de la tempête du Covid.  Le collège provincial a cependant choisi de maintenir l'achat. "Le virus est toujours là et nous ne sommes pas à l'abri d'une seconde vague" explique le Député provincial Pascal Lafosse. Un avis partagé par le Dr Luc Bissen, directeur médical du CHU Ambroise Paré à Mons: "au plus fort de la crise, nous avons dû réquisitionner les respirateurs de tous les services, (...) pour le personnel soignant comme pour les patients, il est rassurant de disposer de matériel de réserve".

Ce matériel peut-être prêté aux hôpitaux, tous réseaux confondus. Il existe 19 implantations de soins intensifs en Hainaut. Jusqu'à présent c'est Ambroise Paré, le groupe Jolimont et le groupe Epicura qui se sont montrés intéressés par la proposition. 

L'achat de ce matériel médical représente un budget de 1,3 million d'euros.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK