Le groupe Skarbone 14 de retour avec un album et un clip mordant sur le monde du foot

Les anciens comme les nouveaux fans de Skarbone 14 pourront découvrir ce nouvel album sur scène dès ce vendredi soir à Tournai, à l'occasion de la Fête de la musique. 
Les anciens comme les nouveaux fans de Skarbone 14 pourront découvrir ce nouvel album sur scène dès ce vendredi soir à Tournai, à l'occasion de la Fête de la musique.  - © Youtube

Plus de quatre ans après la sortie de leur dernier opus, le groupe tournaisien Skarbone 14 revient avec un 5ème album intitulé "On partage le temps". La recette est la même que celle qui a fait le succès du groupe dans le passé : des textes engagés et un ska-rock festif qui donne envie de bouger. 

Foot-business et Grand Jojo

Le premier extrait de cet album est sorti ce vendredi, il s'agit du clip "La loi du ballon". Alors que la Coupe du monde bat son plein, Skarbone 14 prend le contre-pied et aborde une part plus sombre du football. "Axel, Kevin, autant de pognon au Panthéon, mais si! (ndlr: ou Messi?)", chante notamment Simouns, le chanteur du groupe. "On oublie peut-être un peu trop souvent ce qu'est à l'origine l'esprit sportif, estime Jon, le bassiste. On tombe beaucoup trop vite dans la compétition pour laquelle le business a pris le dessus malheureusement. On en arrive même à se demander parfois ce qui est vraiment véridique dans les exploits sportifs des équipes". 

Le clip met en scène un agent (interprété par le chanteur du groupe) achetant une série de joueurs à coups de liasses de billets pour intégrer une équipe qui se produit finalement en musique sur le terrain. Un invité surprise n'est pas passé inaperçu dans le clip : le Grand Jojo! "La moitié du groupe joue également dans l'orchestre du Grand Jojo, explique Jon. C'est quelqu'un avec qui on s'entend très bien et on trouvait ça fun de pouvoir lui faire un petit clin d'oeil dans le clip". 

Skarbone a toujours mis un point d'honneur à faire passer quelques messages

Le monde du foot n'est pas le seul domaine à être égratigné par Simouns, la plume de Skarbone 14. L'enseignement dans "Pacte d'excellence", la société patriarcale et le monde politique dans "Un vrai métier" ("Je m'appelle Stéphane, je joue avec l'argent public!", chante-t-il) en prennent également pour leur grade. "Skarbone a toujours mis un point d'honneur à faire passer quelques messages, explique Jon. Sans donner la leçon, le but est d'amener à réfléchir sur la société qui est autour de nous, tout ce qu'il se passe dans le monde. Et le fait d'avoir une musique plus légère et festive permet peut-être de faire passer la pilule plus facilement". 

Côté musique justement, le groupe reste fidèle à lui-même en proposant un ska-rock festif avec des influences africaines sur certains morceaux. Cet album, fruit d'une totale autoproduction, a pu voir le jour grâce à un financement participatif. Skarbone 14 a pu compter sur le soutien d'un public fidèle qui a accompagné le groupe pendant leur 17 années de carrière!

"On voit plein de gens sur les réseaux sociaux qui parlent de l'album et des prochains concerts en disant "on va aller voir comme au bon vieux temps", constate Jon. Autant il y a quelques années, on avait un public plus jeune, mais tout le monde a évolué. Ce sont des gens qui sont même surpris que le groupe existe encore, ça leur rappelle des souvenirs. Et puis, il y a aussi les inconditionnels qui nous suivent depuis le début et qui sont toujours là. Et puis il y a aussi des nouveaux: on a eu une demande d'une maman pour dédicacer un album pour les 18 ans son fils qui a été bercé avec Skarbone". 

Les anciens comme les nouveaux fans de Skarbone 14 pourront découvrir ce nouvel album sur scène dès ce vendredi soir à Tournai, à l'occasion de la Fête de la musique. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK