Le groupe citoyen REVOLHT demande l'abandon du projet de Boucle du Hainaut

Illustration
Illustration - © Pixnio - Domaine Public

Lors d'un point presse virtuel tenu ce lundi 16 novembre, le groupe REVOLHT a demandé l'abandon du projet de Boucle du Hainaut porté par Elia. Pour les citoyens, ce projet manque de transparence, est superflu et il aura des impacts très importants sur la santé, l'économie locale, l'environnement ou encore le patrimoine.

Une association citoyenne

REVOLHT, nom commun à tous les groupements citoyens issus des quatorze communes impactées par le tracé de la Boucle du Hainaut, juge le projet "surdimensionné".   L'association regrette également un "manque de transparence" de la part d'Elia.  "La Boucle n'a rien d'hainuyère, elle n'est destinée qu'à assurer le transit massif d'électricité au sein du marché européen de l'énergie. Six gigawatts (GW) représentent le double des besoins en capacité de transport énergétique à l'échelle de toute la Wallonie, les besoins au niveau national étant de 12 GW." 

Le projet consiste en la construction d'une nouvelle ligne aérienne correspondant au niveau de tension de 380 kV en courant alternatif et à la capacité de transport de l'énergie de 6 GW. Elle devrait traverser quatorze communes du Hainaut sur un couloir de 84,8 kilomètres entre le poste à haute tension d'Avelgem et celui de Courcelles. 

Non

Plus de 21.000 courriers ont, selon REVOLHT, été envoyés aux services d'urbanisme des quatorze communes, qui ont toutes rendu un avis défavorable. Le groupe citoyen invite le gouvernement wallon à rejeter la demande de révision de plan de secteur introduite par le gestionnaire du réseau.

Une motion contre le projet sera examinée le 18 novembre par le Parlement wallon, dont l'association espère "un premier non".
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK