Le grand résistant Charley de Hepcée enfin inhumé en Belgique

Le monument aux morts à Halloy
2 images
Le monument aux morts à Halloy - © RTBF - Hugues Van Peel

Charley de Hepcée, grand résistant belge assassiné par les Allemands à la fin de Seconde Guerre mondiale, va aujourd’hui quitter l’anonymat d’un cimetière français et enfin reposer en paix aux côtés de son épouse à Ciney.

Charles dit Charley de Hepcée est né à Bruxelles en 1911. Il épouse Micheline de Sélys Longchamps et s’installe dans le village de sa belle-famille, à Halloy, près de Ciney.

Officier aviateur il entre en résistance lorsque la Belgique capitule. Il cache des enfants juifs puis organise un réseau de renseignements, une filière d’évasion pour les pilotes abattus en vol. Il facilite aussi le passage de la ligne de démarcation en France. Traqué par la Gestapo, Charley de Hepcée tombe plusieurs fois aux mains des Allemands. Jusqu’à ce ce jour de juin 1944 où, à 33 ans, il est fusillé par les SS dans un bois situé à une trentaine de kilomètres de Toulouse.

A ce moment, sa famille perd sa trace, d’autant qu’il gît anonyme dans un cimetière français. Ce n’est qu’après de longues années de recherches menées par toute une famille que son corps est retrouvé et identifié grâce à un test ADN.

Aujourd'hui, Charley de Hepcée peut enfin revenir auprès des siens, 68 ans après son décès tragique. Il rejoindra cet après-midi les siens dans le caveau familial.

Rudy Hermans

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK