Le gouvernement flamand s'attend à un excédent budgétaire d'un milliard en 2019

Le coût de la liaison Oosterweel, vaste chantier qui bouclera le ring d'Anvers, n'est pas inclus dans la détermination de la marge budgétaire disponible.
Le coût de la liaison Oosterweel, vaste chantier qui bouclera le ring d'Anvers, n'est pas inclus dans la détermination de la marge budgétaire disponible. - © JASPER JACOBS - BELGA

Le gouvernement flamand prévoit de réaliser un excédent budgétaire d'un milliard d'euros en 2019 et de 2 milliards en 2021, ressort-il d'une projection pluriannuelle réalisée par la ministre du Budget, Annemie Turtelboom.

L'année prochaine devrait se conclure par un déficit de 291,7 millions d'euros (incluant les dépenses liées à la crise de l'asile). Dès 2017, l'équipe de Geert Bourgeois s'attend à un surplus de 254 millions d'euros. L'exercice tient compte du virage fiscal décidé par le gouvernement fédéral. L'effet négatif sur les finances flamandes est estimé à 334 millions d'euros en 2017 et à près de 600 millions d'euros en 2019. Il ne sera pas compensé par une hausse de la pression fiscale régionale.

Le chantier du ring d'Anvers n'est pas inclu

Le coût de la liaison Oosterweel, vaste chantier qui bouclera le ring d'Anvers, n'est pas inclus dans la détermination de la marge budgétaire disponible. Quelque 600 millions d'euros sont pourtant prévus d'ici 2020 mais le projet est considéré comme "s'auto-finançant" grâce aux revenus du péage qui sera instauré. L'Europe avait recalé il y a peu le montage financier de la liaison, estimant qu'il devait être inscrit en une fois dans le budget.

La provision de 80 millions d'euros constituée pour faire face à la crise de l'asile disparaît en 2017.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK