Le gouvernement bruxellois veut créer 6000 logements par an jusqu'en 2020

Le nouveau PRDD prévoit la création de 6000 logements par an jusqu'en 2020, dont 80% par le secteur privé.
Le nouveau PRDD prévoit la création de 6000 logements par an jusqu'en 2020, dont 80% par le secteur privé. - © MYCHELE DANIAU - IMAGEGLOBE

Le logement et la propreté: ce sont les deux grandes priorités mises en en avant par le gouvernement bruxellois, pour les prochaines années. Réunis en séminaire à Liège, ces vendredi et samedi, l'exécutif régional veut donner un coup d'accélérateur dans deux dossiers urgents pour la capitale, confrontée au boom démographique. L'opposition parle d'effet d'annonce.

Le gouvernement bruxellois a finalisé ce week-end une série de gros dossiers emblématiques. Notamment le PRDD, le plan régional de développement durable. C'est un "projet de ville" à mettre en œuvre d'ici 2020. Pour le moment, il ne dispose d'aucune force réglementaire. Ce qui ne l'empêche pas de fixer la barre très haut.

Le PRDD - ou plan régional de développement durable - c'est le document qui fixe les grands objectifs du projet de ville de l'actuelle coalition tout en devant être mis en œuvre par le prochain gouvernement. Ce qui explique en partie son caractère non contraignant. Pour autant, le PRDD ne s'interdit pas de fixer des objectifs chiffrés. Il prévoit ainsi la création de 6000 logements par an jusqu'en 2020 pour répondre à l'essor démographique. Sur ces 6000 logements, 1200 seront publics et le reste reviendra au secteur privé.

60% des habitations publiques seront des logements sociaux; un secteur que le gouvernement veut mieux gérer.  Pour Christos Doulkeridis, secrétaire d'Etat au logement "il y a quand-même deux choses qui ont changé c’est que d’abord on a modifié l’ensemble de la gouvernance du secteur du logement. Les sociétés de logements, les sociétés publiques qui gèrent vont être fusionnées. D’autres parts le gouvernement a décidé de mettre en œuvre un certain nombre de réserves  foncières, des terrains qui étaient mis sur le côté et qui aujourd’hui seront affectées à de nouveaux quartiers."  

100 000 arbres en 20 ans

Le gouvernement bruxellois veut également accélérer la création d'équipements (les crèches, les écoles). Pour améliorer la qualité de vie, il veut planter 100 000 arbres en 20 ans. En matière de propreté publique, il prévoit plus de poubelles en dur, ainsi que 100% de camions-poubelles électriques, d'ici 5 ans.

L’opposition : des chiffres qui ne reposent sur rien

Dans les rangs de l'opposition, MR et FDF parlent de poudre aux yeux. Pour Didier Gosuin député FDF, "Ce sont des effets d’annonce. J’aurais préféré un plan avec la description de mesures concrètes,  financières et techniques plutôt que des chiffres qui ne reposent sur rien. "

Au chapitre mobilité, le gouvernement a décidé de faire analyser trois variantes de la future ligne de métro Nord. Enfin, l'équipe Vervoort a défini le montage financier et juridique de "Néo", le projet de réaménagement du plateau du Heysel.  Reste à voir si le gouvernement aura les moyens de son ambition, en aussi peu de temps!

Philippe Carlot et  Jean-Claude Hennuy

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK