Le glyphosate utilisé pour détruire les engrais verts est mauvais pour les abeilles

Illustration
2 images
Illustration - © Flickr - tireboushtroumpf

Les apiculteurs sont inquiets. Les températures exceptionnelles que nous connaissons ont une conséquence indirecte dramatique pour les abeilles : les champs d'engrais vert sont traités avec un produit dangereux pour elles.

Pour comprendre, il suffit de jeter un coup d’œil dans nos campagnes sur ces magnifiques étendues de couleur jaune que sont les champs de moutarde. Fertilisant de choix en période hivernale, la moutarde sert d’engrais vert pour les champs et, normalement, disparaît naturellement avec le gel. Oui, mais voilà, cette année point de gel et la moutarde est aujourd’hui en fleurs.

Pour la détruire, certains agriculteurs utilisent un désherbant chimique, le glyphosate (Roundup), un produit dangereux pour les abeilles. Président des apiculteurs de Dendre et Collines, Benoît Urbain regrette les recommandations de Nitrawal, une asbl dépendant de la Région Wallonne, qui conseille les agriculteurs en matière de respect de l’eau.

Nitrawal tolère le fameux glyphosate et mentionne les risques que l’utilisation de celui-ci induit sur les nappes phréatiques mais reste muette sur les implications de l’utilisation d’un tel produit sur la vie des abeilles.

Pas de changement de législation à court terme

Le ministre wallon de l’agriculture, Carlo Di Antonio (CDH) n’est pas resté sourd aux craintes des apiculteurs et, à défaut d’interdire l’utilisation du produit, décision impossible à prendre à court terme, il prône l’alternative de privilégier la technique du broyage.

"Changer la législation pour faire apparaître cette interdiction n’est pas possible en quelques jours, précise le ministre, d’où la communication qui est faite qui demande aux agriculteurs d’utiliser l’alternative donc gyrobroyage mais pour l’hiver prochain la possibilité n’existera plus puisque j’interdirai l’utilisation de glyphosate".

Une annonce qui rassurera les 1500 apiculteurs de Belgique et les amoureux des abeilles. Précisons toutefois qu’entretemps, le 25 Mai, il y aura un scrutin, et que rien ne dit que le poste de ministre wallon de l’agriculture sera occupé par la même personne.

Vincent Clérin, Guillaume Guilbert

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK