Le fondateur des barrages de l'Eau d'Heure mis à l'honneur à Gerpinnes

Les débuts de la construction des Barrages de l'Eau d'Heure
3 images
Les débuts de la construction des Barrages de l'Eau d'Heure - © Belga

Vincent Dubois fut le bourgmestre socialiste de Gerpinnes entre 1988 et 1994. Il est par ailleurs musicien et il est surtout la personne que l’on peut considérer comme le père des barrages de l’Eau d’Heure. L’homme sera honoré ce samedi 10 mai 2014 au centre culturel de Gerpinnes.

Tout a commencé dans les années 1960. Vincent Dubois dirigeait ce que l’on appelait alors le service de la Sambre, service qui dépendait de l’administration des voies hydrauliques. A ce titre, il est contacté par le directeur de l‘usine Solvay de Couillet. Cette usine utilisait l’eau de la Sambre pour refroidir ses installations. Et le problème était, qu’en période sèche, il y avait alors très peu d’eau et celle-ci était déjà été fortement réchauffée et polluée par les autres industries situées en amont de la rivière. Il fallait donc impérativement augmenter le débit.

C’est là que Vincent Dubois entre en scène : " J’ai pris l’initiative de prospecter le bassin de la Haute-Sambre pour y constituer un réservoir susceptible d’emmagasiner le maximum d’eau possible pour alimenter la Sambre en période d’étiage. On a ainsi envisagé la construction d’un premier barrage : le barrage principal. "

Un deuxième barrage, hydroélectrique, est alors envisagé : celui de la Plate Taille. Le chantier débuta en 1971 et dura jusqu’en 1978. Le site des lacs de l’Eau d’Heure était né. Et, à l’époque déjà, il était question d’en faire un lieu touristique.

Vincent Dubois observe avec satisfaction l’actuel développement touristique du site des lacs de l’Eau d’Heure. Un développement qui s’est encore sensiblement accéléré ces dernières années.

Grégory Fobe, Daniel Barbieux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK