Le festival Théâtre à l'école se déroule normalement dans les écoles maternelles de Thudinie

C’était une bulle… De plaisir, ce mercredi, chez ces enfants de l’école maternelle de Biesmes-sous-Thuin : ils ont assisté à un spectacle de théâtre ! Hé oui, le théâtre est encore accessible aux tout-petits, à condition que le spectacle vienne à eux, dans leur école. Madame Caroline a assisté au spectacle Sweet and swing, du Théâtre de la Guimbarde, avec les enfants de 1re maternelle. "C’est magique, vu les conditions actuelles ! Ça permet de pouvoir faire rêver et rire un peu les petits et… Nous aussi, les institutrices, par la même occasion. C’est très agréable !". Très agréable aussi d’accueillir la troupe de théâtre à l’école, sans devoir se déplacer comme "avant", et en restant dans sa bulle sociale, explique Karine Cosyns, échevine de l’enseignement de Thuin : "les enfants restent par bulle-classe. Il y aura ainsi une représentation pour une classe de 20 enfants, une autre pour 30 enfants. Le principe est qu’ils restent ensemble". L’idée de ce mini-festival de théâtre en maternelle a été lancée début janvier par Adrien Laduron, le directeur du centre culturel de la Haute Sambre. Ce Festival à l’école se déroule chaque année, mais cette fois, il fallait se réinventer et profiter dit-il, d’une éclaircie temporaire dans la situation sanitaire : "Tout s’est mis en place très rapidement, début janvier. On a été dans "l’action/réaction", ce qu’on n’aime pas trop faire habituellement en centre culturel puisqu’avec les écoles, on aime bien entamer un travail de médiation culturelle. Mais ici, vu le contexte, je pense qu’il fallait agir de cette manière". Le théâtre de la Guimbarde est donc venu s’installer avec ses décors, son éclairage, son matériel dans la salle de gymnastique de l’école. Un peu de logistique mais une bouffée d’air mentale et financière avoue Véronique Morel Odjomah, la comédienne : "En entendant le rire des enfants, je me suis rendu compte que j’avais oublié à quel point ça me manquait, et ça m’a fait chaud au cœur. Et puis, un comédien sans public, ça n’a pas de sens, alors c’est vrai, ça fait beaucoup de bien !". Quant à Julia, en 3e maternelle, elle nous a résumé avec ses mots le chouette moment qu’elle a passé : "J’avais jamais vu un "spetacle" comme ça, j’ai vu des objets magiques, et ils étaient vraiment magiques, on y a cru. J’ai beaucoup aimé"!

Le festival s’étale sur 2 semaines, jusqu’au 4 février. 3 spectacles seront proposés dans 10 sections maternelles des écoles communales de la Haute-Sambre.


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK