Le Festival Musical de Namur ouvre les portes ce vendredi

La symphonie des jouets
6 images
La symphonie des jouets - © RTBF-Christine Pinchart

Le festival s’inscrit dans la thématique générale du Festival de Wallonie, à savoir la jeunesse. Il se poursuit jusqu’au 9 juillet, et clôt la programmation par le traditionnel Bal du Gouverneur.

Treize concerts et le plaisir de redécouvrir Bach, Mozart, Beethoven dans la thématique jeunesse du festival. Un concept important pour Jean-Marie Marchal, directeur artistique du festival : "La jeunesse des compositeurs, des interprètes, et aussi la participation d’enfants. On essaie de leur faire une place de manière ponctuelle depuis des années, mais cette année l’accent est particulier.

Il y a des spectacles destinés aux enfants,  ou du moins adaptés à un jeune public, mais aussi l’un ou l’autre programme où les enfants peuvent intervenir directement. On a une collaboration avec l’école de musique d’Eghezée, et l’école communale de Wépion".

Ce projet en collaboration avec 5 élèves de 6 à 10 ans, issus de l’école communale de Wépion, les mènera sur la scène de l’Eglise Saint Loup ce vendredi soir. Ils s’inscrivent dans "La symphonie des jouets" de Léopold Mozart. Le père de Wolfgang Amadeus était un compositeur connu au 18ème siècle. Mais pour Jean-Marie Marchal, le travail se révèle au quotidien :"Depuis 15 ans maintenant, avec l’aide de la Ville de Namur, nous avons des animateurs dans plusieurs écoles, et nous sommes partis de là. Nous voulions des enfants qui n’ont pas une formation musicale précise. Nous voulions qu’ils agissent activement sur l’œuvre, et nous avons obtenu l’aide de deux jeunes compositrices liégeoises.

Ensemble ils nous ont concocté une œuvre magnifique, avec à la fois un orchestre classique, mais aussi des dispositifs électroniques. Ce sont les jouets d’aujourd’hui, qui vont transformer les sons de l’orchestre et permettre aux enfants d’agir sur le processus de création".

Point d’orgue du festival, le célèbre Bal du Gouverneur, un moment de succès grand public : "C’est ce que nous voulons, finir le festival dans une atmosphère conviviale, et un brassage des générations aussi.  Parce qu’il y a des enfants qui font des stages autour du festival, on a aussi des stagiaires plus âgés qui viennent du monde entier pour un séminaire de musique ancienne et le public familial. C’est un grand moment festif où tout le monde se retrouve, avec un véritable orchestre et de la musique sud européenne, sud américaine, des années 20 jusqu’au années 50. C’est un moment unique".

Christine Pinchart

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
Soir Première
en direct

La Première Bxl

Soir Première