Le FAST belge arrête le "parrain d'Israël" chez lui, à Ixelles

La police fédérale belge a donné un appui à l’opération internationale menée par les Etats-Unis (illustration).
La police fédérale belge a donné un appui à l’opération internationale menée par les Etats-Unis (illustration). - © Belga

Lundi dernier, le Fugitive Asset Search Team (FAST) de la police fédérale a arrêté I.O, d'origine israélienne, également connu sous le nom du "Parrain d'Israël", apprend-on dans un communiqué de la police fédérale. L'arrestation a eu lieu dans son habitation d'Ixelles où il séjournait chez sa compagne belge, sans emploi, vivant de ses allocations d'invalidité.

Son arrestation entrait dans le cadre d'une opération internationale menée par les Etats-Unis et pour laquelle la police fédérale belge a donné un appui. Au cours de cette opération, d'autres arrestations ont eu lieu aux Etats-Unis et aux Pays-Bas.

I.O. ferait partie d'une organisation criminelle internationale active dans le trafic à grande échelle de drogue. Il est apparu que cette organisation importait, par le port de Rotterdam, de grandes quantités de cocaïne d'Amérique du Sud vers l'Europe. L'organisation vendait également de l'héroïne et de l'ecstasy.

I.O aurait joué un rôle crucial en procédant au blanchiment du profit engendré par ce trafic de drogue via les banques belges.

Le tribunal fédéral américain d'arrondissement du District de Californie a lancé une demande officielle d'extradition d'I.O. aux autorités belges. En attendant son extradition aux Etats-Unis, il est détenu à la prison de Saint-Gilles.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK