Le dossier CHB, un projet à l'agonie qui hante encore les réseaux sociaux

L'avant-projet de tracé de CHB de 2005 présenté dans le PUM de l'Agglomération de Liège
2 images
L'avant-projet de tracé de CHB de 2005 présenté dans le PUM de l'Agglomération de Liège - © Tous droits réservés

Vous avez peut-être vu passer cette publicité sur votre fil Facebook. Une annonce pro CHB, le projet de contournement autoroutier de Liège par le sud-est. Vous vous demandez qui se trouve derrière cette publicité, un tantinet mystérieuse, car anonyme ? On peut notamment citer le nom de Jacques Gallois, un homme d'affaire liégeois.

CHB, c'est cette autoroute censée relier Cerexhe-Heuseux et Beaufays. Le dossier est vieux d'une quarantaine d'années. Régulièrement enterré, ce serpent de mer de la mobilité liégeoise refait donc surface sur les réseaux sociaux, à quelques jours seulement des élections. Le sujet agite. Pourtant, ce dossier CHB semble bel et bien mis au frigo pour les prochaines années. En tout cas, plusieurs indices le laissent penser.

Premier élément : le plan infrastructure de la région wallonne. Adopté au moins d'avril, il court jusqu'en 2024. Pas une ligne au sujet de cette liaison CHB, pas un euro de budget pour le contournement autoroutier. Autre indice : une motion CdH-MR présentée devant le parlement wallon il y a une quinzaine de jours. Le texte propose de geler le projet CHB, pour l'instant. Priorité au tram et au réseau express de train. Motion adoptée.

Un report selon les libéraux, un abandon selon écolo

« Nous ne pensons pas qu'il faille complètement abandonner l'idée de réaliser un jour cette liaison », nuance Philippe Dodrimont, député régional wallon et tête de liste MR aux prochaines élections. Historiquement, les libéraux ont toujours été favorables au contournement autoroutier. Mais « la priorité c'est de finir ce qui est en cours », estime aujourd’hui Philippe Dodrimont. « On ne peut pas parler d'abandon mais pas non plus de travaux imminents. »

« De l'hypocrisie », rétorque l'écolo Mathieu Daele. Pour le député wallon et conseiller communal à Theux, « le projet est bien enterré ». Les écolos se disent donc sereins. Aucun risque de voir le dossier ressortir des cartons lors de la prochaine législature. «Dans les faits, il n'y a pas un euro pour CHB. Ça n'est pas écolo qui l'a décidé mais le MR et le CdH. Je pense que le MR, pour des raisons électorales n'ose pas dire qu'il ne mettra pas un euro là-dedans. C'est une imposture ! »

La zone de réservation, toujours d'actualité

Alors le projet CHB, relégué aux oubliettes après quarante ans de tergiversations ou simplement mis au frigo ? Il ne fera vraisemblablement plus l'actualité ces prochaines années, mais il faut toutefois rappeler que ces trois lettres restent une réalité pour bien des habitants de la périphérie liégeoise. Ceux qui vivent sur le tracé de cette hypothétique autoroute, que l'on appelle « la zone de réservation ». Rénover, agrandir... ces riverains restent limités dans leurs démarches. Impossible pour eux de jouir pleinement de leur propriété, car la zone de réservation reste bel et bien d'actualité.

 

Archives: Journal télévisé 18/11/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK