Le directeur de l'école de police de Bruxelles démissionne

Saad Amrani a décidé de quitter l'ERIP.
Saad Amrani a décidé de quitter l'ERIP. - © AJC Transatlantic Institute / YOUTUBE

Saad Amrani, le directeur de l'ERIP, l'Ecole régionale et intercommunale de police de Bruxelles a remis sa démission, c'est ce qu'a appris la RTBF à bonnes sources. Saad Amrani a annoncé la nouvelle à Rudi Vervoort (PS), le ministre-président bruxellois, par ailleurs président du conseil d'administration de l'ERIP.

Ce départ est aussi brutal qu'inattendu. Saad Amrani a pris les commandes de l'ERIP en janvier dernier, soit il y a moins de cinq mois. Ce commissaire divisionnaire qui a débuté dans la zone Bruxelles-Capitale-Ixelles il y a près de quinze ans a la cote parmi les personnels politique et policier. Il maîtrise les questions liées au radicalisme et au maintien de l'ordre. Il a été un temps cité pour succéder à Catherine Bolle à la tête de la Police fédérale. Et son nom revient régulièrement pour diriger une zone de police locale.

Dans sa fonction de directeur de l'ERIP, Saad Amrani devait notamment accompagner la mise en place de Brusafe, la future école régionale des métiers de la sécurité, de la prévention et des secours. Un organisme qui s'installera dans de vastes bâtiments du quartier Bordet et qui doit former policiers et pompiers de demain. 

Tension autour de la future école de la sécurité

Alors pourquoi Saad Amrani a-t-il claqué la porte peu de temps après le début de son mandat, alors que Brusafe doit en théorie ouvrir ses portes cette année? Ce jeudi soir, nous avons contacté l'intéressé ainsi que Rudi Vervoort. Mais nous n'avons pas encore pu obtenir leur réaction.

En coulisses, des sources avancent de fortes dissensions entre la direction de l'ERIP et celle de BPS à savoir Bruxelles Prévention Sécurité. BPS est une toute jeune administration bruxelloise dont la mission est de « coordonner la prévention et la sécurité sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale ». A sa tête, Jamil Araoud. Dans le rôle de coordinateur du projet Brusafe pour BPS, on retrouve Alain Goergen. Entre ce dernier et Saad Amrani, les relations se seraient tendues.

A une semaine des élections régionales, on ignore si cette démission aura des conséquences sur le projet Brusafe.

Saad Amrani regagnera sa zone de police avant le mois de juin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK