Le décès de l'échevine de Châtelet, Stéphanie Reghem, a surpris tout le monde

Le décès de l'échevine de Châtelet, Stéphanie Reghem, a surpris tout le monde.
Le décès de l'échevine de Châtelet, Stéphanie Reghem, a surpris tout le monde. - © Tous droits réservés

Beaucoup d'émotions ce weekend parmi les autorités de Châtelet. L'échevine de l'enseignement et de la culture, Stéphanie Reghem est décédée. Elle avait à peine 40 ans. Emportée par une scepticémie fulgurante.

Elle était encore présente au collège communal vendredi et samedi matin on apprenait qu'elle n'était plus là.

Élue en octobre dernier, c'était sa première participation à la vie politique. Elle venait donc à peine d'être nommée échevine.

Elle était aussi maman de 2 enfants et enseignante en communication à la Haute école Condorcet. Tout le monde soulignait l'enthousiasme de la voir se lancer dans la vie politique locale.

Le bourgmestre de Châtelet, Daniel Vanderlick souligne "la profonde stupeur qui règne dans ma commune. Elle avait un avenir tout tracé en politique. Très humble, elle était animée de nombreuses idées pour son échevinat. Elle venait à peine de débarquer et elle faisait preuve de capacités d'analyses précieuses."

Les Châteletains gardent en mémoire sa prestation de serment il y a quelques semaines pour devenir échevine. Et puis ce coup d'arrêt ce weekend comme un choc inattendu pour ses proches et ses collègues.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK