Charles Picqué rencontrera Brigitte Grouwels à propos de l'avenue du Port

Si les travaux sont bel et bien maintenus, les pavés et les platanes de l'avenue du Port disparaîtront
Si les travaux sont bel et bien maintenus, les pavés et les platanes de l'avenue du Port disparaîtront - © Belga Picture

Ce jeudi, le ministre-président de la Région de Bruxelles-Capitale rencontrera la ministre des Travaux Publics pour aborder la question de l'avenue du Port, qui oppose les riverains aux individus favorables au chantier. Les habitants du coin refusent de voir disparaître les pavés et les platanes de l'avenue du Port.

Ce jeudi, le cabinet de Charles Picqué interrogera Brigitte Grouwels sur la possibilité d'intégrer certaines requêtes des riverains tout en prenant en compte les contraintes financière et urbanistique. Cette réunion fait suite à une lettre ouverte envoyée à Charles Picqué par les riverains, dans laquelle ils lui demandaient d'arbitrer le différend.

Le combat entre les habitants de l'avenue du Port et les individus favorables au chantier a commencé lorsqu'on a décidé d'installer, juste à côté de Tour et Taxis, un énorme centre logistique, d'où redistribuer les marchandises qui entrent dans Bruxelles. Des milliers de camions et de camionnettes auraient alors emprunté l'avenue du Port, chaque jour. Ses pavés entravaient la route des véhicules. Une décision avait donc été prise pour la bétonner.

Finalement, l'idée du grand centre logistique a été abandonnée, mais le projet pour l'avenue du Port, lui, est maintenu. Les riverains ont demandé qu'on l'abandonne. Néanmoins, Brigitte Grouwels refuse cette option. Elle rétorque que les contrats sont signés et que les plans sont bouclés. Par conséquent, l'avenue du Port sera certainement asphaltée. Malgré cela, les riverains s'accrochent à leurs arbres. 6 500 Bruxellois ont d’ailleurs signé leur pétition. Doucement, le reste du gouvernement commence à douter: les écologistes, d'abord, puis certains socialistes.

Le chantier prévu est reporté

Le grand chantier de l'avenue du Port aurait dû débuter ce mardi matin, mais il a finalement été reporté à début septembre. Officiellement, les travaux sont retardés pour des raisons techniques.

Cette allée qui borde le canal, le long des bâtiments de Tour et Taxis, est composée d’un million et demi de pavés qui doivent disparaître afin d’être remplacés par du bitume. 300 platanes doivent aussi être abattus.

Hélène Maquet – Delphine Wilputte

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK