Le cycliste, un chauffard comme les autres?

Circuler à vélo n’est pas toujours simple à Bruxelles. Il y a d’ailleurs de plus en plus d’accidents qui impliquent des cyclistes. Et cela vaut, aussi, pour la journée sans voiture.

On dénombre 402 accidents corporels rien que pour les 6 premiers mois de 2017. C’est 24 % de plus que durant la même période en 2016. C’est ce qui ressort du dernier baromètre de VIAS, que l’on n’appelle plus l’IBSR, qui sort ses chiffres à la veille de la semaine de la mobilité. Ce chiffre peut être mis en relation avec l'augmentation de 9% du nombre de Belges utilisant le vélo comme moyen de transport pour se rendre au travail. En avril dernier, Florine Cuignet, porte-parole de l'association GRACQ (Groupe de recherche et d’action des cyclistes quotidiens) disait : "Il faut voir au-delà des simples chiffres absolus puisqu’on constate que le nombre d’accidents totaux augmente mais le nombre de cyclistes aussi".

D’après ce baromètre, pour la Région de Bruxelles-Capitale, sur le premier trimestre de 2016, l’institut VIAS comptait 323 accidents corporels impliquant des cyclistes. Pour 2017, on arrive au chiffre de 402, mais ce ne sont pas les seules données interpellantes.

TOP 3 des comportements irritants

L’institut VIAS recense également le top 3 des comportements des cyclistes qui irritent le plus les automobilistes et qui par conséquent se produisent de plus en plus.

  1. Rouler en étant totalement inattentif aux autres usagers;
  2. Brûler un feu rouge : même si, rappelons-le, le panneau "tourne-à-droite" (un triangle rouge avec un vélo jaune surmontant une flèche vers la droite) autorise les cyclistes à franchir un feu rouge à certains carrefour. Depuis novembre 2016, ce panneau se trouve - à quelques exceptions près - aux carrefours des 19 communes de la Région bruxelloise;
  3. Le fait de rouler sur la chaussée quand il y a une piste cyclable

Bref, il est important de rappeler que si vous êtes verbalisé à vélo, les sanctions seront exactement les mêmes que si vous étiez automobiliste. Par exemple, brûler un feu rouge peut vous coûter jusqu’à 174 euros.

La semaine de la mobilité commence demain. Elle se déroule jusqu’à vendredi prochain. Le point fort de cette semaine, ce sera ce dimanche, où les voitures seront interdites sur l’ensemble de la région bruxelloise.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK