Le CPAS de Mons fait de votre pharmacien un interlocuteur privilégié en cas de violences conjugales

Les mesures de confinement actuelles peuvent potentiellement accentuer les violences au sein des foyers.  Le CPAS de la Ville de Mons, en partenariat avec l’UPHOC (Union Pharmaceutique du Hainaut Occidental et Central), met en place le dispositif "Parlez-en à votre pharmacien", permettant d’apporter une aide aux victimes de violence conjugales durant cette période de confinement.

Unique en Wallonie, cette mesure vise à permettre que l’ensemble des pharmaciens des 19 communes du Grand Mons deviennent des relais entre les victimes et la structure de Violence Intra Familiale du CPAS de la Ville de Mons. 

Etant donné que les pharmacies font partie des rares endroits où il est encore possible de se rendre, le CPAS de Mons a proposé que les pharmaciens puissent relayer les appels à l’aide des victimes vers le service VIF (violences intrafamiliales) qui héberge, dans l’urgence, les femmes victimes de violences ainsi que leurs enfants et propose un accompagnement psycho-socio-éducatif.

 

 

2 images
Ce dispositif est lancé par le CPAS de Mons en accord avec l'Union Pharmaceutique du Hainaut Occidental et Central © CPAS de Mons
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK