4000 étudiants dans le cortège de la Saint-V : "L'ambiance est excellente"

Le cortège de la Saint-V a démarré : "L’ambiance est excellente"
Le cortège de la Saint-V a démarré : "L’ambiance est excellente" - © Tous droits réservés

Les autorités de l’Université libre de Bruxelles (ULB) et de la Vrije Universiteit Brussel (VUB) ont procédé, mercredi de 08h45 à 13h30, aux cérémonies officielles de la Saint-Verhaegen. C’est la première Saint V depuis que la fête fait partie de l’inventaire du patrimoine culturel immatériel de la Région Bruxelles-Capitale.

Les recteurs Caroline Pauwels (VUB) et Yvon Englert (ULB), quelque 250 étudiants et le bourgmestre d’Ixelles Christos Doulkeridis ont d’abord déposé des fleurs à 08h45 à la nouvelle stèle 'De Stap', située boulevard de la Plaine. Les universitaires se sont ensuite rendus au poteau des fusillés, rue Colonel Bourg à Schaerbeek, pour rendre hommage aux résistants des deux guerres mondiales. Au cimetière de Bruxelles, ils se sont recueillis sur la tombe de Théodore Verhaegen, le fondateur des universités, et sur celle de Frans Kufferath, représentant à plusieurs titres des étudiants, tombé le 11 mai 1940 au combat. A 11h15, le bourgmestre de Bruxelles Philippe Close a rejoint le groupe pour le dépôt de fleurs au monument 'Groupe G' et au monument en hommage aux victimes de la barbarie sur le campus du Solbosch. Ils ont ensuite été fleurir les monuments Francisco Ferrer et Théodore Verhaegen. Environ 350 personnes se sont retrouvées à 12h30 dans la salle gothique de l’hôtel de Ville. "Cette cérémonie est un moment particulièrement fort de cette journée, non parce que nous aurions une mentalité d’anciens combattants, mais parce que nous mesurons la grandeur du sacrifice de la jeunesse pour des valeurs qui sont profondément actuelles", a fait valoir Yvon Englert, le recteur de l’ULB. "Nous nous interrogeons, chacun, sur 'comment aurais-je été à la place de ceux qui sont morts pour que nous puissions être ici et libres de parler aujourd’hui'?", a poursuivi le recteur. "Nos deux universités fondent leur enseignement et leur recherche sur une totale liberté de pensée. Cette pratique du libre examen, qui postule l’indépendance de la raison et le rejet de tout dogme, est pour nous un élément constitutif de l’émancipation humaine et aussi, par ailleurs, de la fiesta de la St Verhaegen !"

Après les commémorations, la fête !

Mais la Saint-V c’est surtout une fête immanquable pour les étudiants de l’ULB et de la VUB. Penne sur la tête, revêtus de leur tablier maculé de bleu de méthylène, ils ont quitté la place du Sablon vers 16h00 pour rejoindre la place de la Monnaie où les célébrations continuent jusque dans la nuit.

 

 

Aline Wavreille y était, les étudiants lui ont fait part d’une ambiance "excellente". Voici son reportage.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK