Le coronavirus met les prisons en ébullition: "On a très peur"

La prison de Turnhout (illustration)
La prison de Turnhout (illustration) - © LUC CLAESSEN - BELGA

Mercredi soir, une série de détenus avaient refusé de réintégrer leur cellule après le préau, à Leuze-en-Hainaut et Arlon, mais ce matin tout était rentré dans l’ordre, indique l’administration pénitentiaire. Il reste que la tension est toujours palpable en prison.

Plus de visites, confinement oblige, plus d’activités de groupe, certains produits manquant parfois à la cantine, voilà le régime auquel sont actuellement soumis les détenus dans les prisons.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Inquiétude des détenus

D’où une certaine tension que précise Hasan, détenu à la prison de Turnhout: "On a très peur parce qu'il y a déjà deux personnes qui ont le coronavirus et qui ont été transférées dans un hôpital, on ne sait pas où. La direction ne nous dit rien. Les gardiens, il y en a un sur dix qui a un masque. Nous, on a très peur, on ne sait pas quoi faire. C'est dangereux pour eux et c'est dangereux pour nous. Déjà on était oublié en tant que prisonnier normal, alors là, avec la maladie, ça fait encore plus peur".

Inquiétude des agents pénitentiaires

Des détenus qui ne sont pas les seuls à être inquiets pour leur santé. Les agents pénitentiaires sont dans la même situation. Respecter les distances de sécurité n'est pas toujours une tâche aisée pour effectuer son travail.

Pascal Poilvache, délégué CSC à la prison de Lantin: "Évidemment, le personnel, pour sa sécurité et le bien de tout le monde, essaye de la respecter au maximum. Mais lorsque vous faites un préau, à un moment donné, il faut quand même bien fouiller le détenu. Pour l'instant, les agents ont un masque et une paire de gants pour ouvrir la porte d'un détenu qui est suspecté de Covid-19. Mais quand les agents donnent les repas, ils n'ont pas de moyen de protection, et ils se sentent un peu lésés à ce niveau-là".

200 agents sur 700 en congé maladie à Lantin

Des prisons qui doivent en plus fonctionner avec du personnel réduit. A Lantin par exemple, 200 agents sur près de 700 sont actuellement en congé maladie, notamment à cause du coronavirus.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK