Le contrat de gestion du Port de Bruxelles approuvé ce jeudi

En six ans, le nombre de passagers ayant débarqué au port de Bruxelles a plus que triplé.
En six ans, le nombre de passagers ayant débarqué au port de Bruxelles a plus que triplé. - © Flickr - alexqviana

Le contrat de gestion du Port de Bruxelles doit être approuvé définitivement ce jeudi par le gouvernement bruxellois. Un contrat qui prévoit notamment des aides pour acquérir de nouveaux terrains sur le site de Bruxelles-Formation mais aussi la construction d'un quai passager.

Entre 2006 et aujourd'hui, le nombre de passagers qui ont débarqué dans le port est passé de 1500 à 10 000. A l'horizon 2030, ils devraient être au moins trois fois plus. Problème : les infrastructures pour les accueillir sont inexistantes. Les touristes débarquent au quai de Heembeek, côté Vilvorde, entre les containeurs et les amas de palettes. C'est un quai à vocation industriel et qui entend le rester à l'avenir.

C’est la raison pour laquelle un architecte a été désigné pour dessiner un nouveau quai de 240 mètres de long. Il sera aménagé à Neder-Over-Heembeek, à hauteur des pavillons Meudon qui seront, eux, restaurés et intégrés au projet.

Autre élément du contrat de gestion : la Région s'engage à faciliter l'acquisition de quelques 55 hectares de terrains supplémentaires sur le site de Schaerbeek-Formation. L'idée, c'est d'y créer un pôle économique et logistique multimodale, en utilisant le canal, la route et le rail.

Une fois le site acquis, le marché matinal Mabru et le Centre Européen des Fruits et Légumes viendraient s'y installer. Mais ce n'est pas pour tout de suite. Le contrat de gestion ne prévoit pour ainsi dire que les travaux préparatoires. Rien ne sortira de terre avant (au mieux) 2018.

Pierre Vandenbulcke

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK