Le commissaire Johan Debecker acquitté en appel

Photo d'illustration - Le commissaire Johan De Becker acquitté d'homicide involontaire
Photo d'illustration - Le commissaire Johan De Becker acquitté d'homicide involontaire - © Revolver

La Cour d'appel de Bruxelles a acquitté, ce mardi, le chef de la zone de police de Bruxelles-Ouest, Johan Debecker. La Cour revient ainsi sur le jugement du tribunal correctionnel, qui avait condamné le policier pour homicide involontaire. Les faits remontent au mois de juin 2005, quand un inspecteur abat une jeune femme avant de se donner la mort avec son arme de service.

Soupir de soulagement pour le commissaire divisionnaire Johan Debecker, le chef de la zone de police Bruxelles-Ouest, rassemblant les communes de Molenbeek, Jette, Ganshoren, Koekelberg et Berchem-Sainte-Agathe. En première instance, le tribunal correctionnel avait condamné Johan Debecker à six mois de prison avec sursis. Le tribunal avait jugé le chef de zone responsable de la mort de Sabine Guerriat, une jeune femme de 30 ans dont l'inspecteur Jean-Paul Hunnick était amoureux.

Le 2 juin 2005, à Anderlecht, Jean-Paul Hunninck abat Sabine Guerriat avec son arme de service avant de se donner la mort. Dépressif, l'inspecteur avait décidé, quelques semaines auparavant, de remettre son pistolet à ses supérieurs en raison de tendances suicidaires. Mais peu avant le drame, le commissaire en chef Johan Debecker avait décidé de restituer son arme au policier. Pour les parents de Sabine, Johan Debecker avait commis une faute et il portait une part de responsabilité dans les faits. Une thèse suivie en première instance mais battue en brèche par la Cour d'appel. Sauf pourvoi en cassation, l'affaire est désormais close. Johan Debecker avait été récemment reconduit à la tête de la zone de police pour un nouveau mandat de cinq ans.

Philippe Carlot

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK