Le clocher de l'église de Casteau a retrouvé son coq

Il faudra attendre que les échafaudages et les bâches soient enlevés pour mieux admirer le coq
3 images
Il faudra attendre que les échafaudages et les bâches soient enlevés pour mieux admirer le coq - © S. Vandreck

Sur le coup d’onze heures, ce jeudi, de nombreux villageois se sont rassemblés sur le parvis de l’église Notre-Dame de Casteau.  Beaucoup veulent voir de près le nouveau coq, qui trônera bientôt de nouveau au sommet du clocher. En ce moment, l’église et son clocher sont cachés par des bâches, tant que la rénovation de l’édifice n’est pas terminée. "Depuis vingt ans, nous signalons à la Ville de Soignies que la toiture n’est plus en bon état. Comme c’est un gros budget, il a fallu attendre assez longtemps pour que notre tour arrive. Et puis il est venu!", se réjouit Guy Debacker, le président de la fabrique d’église. La pose du coq est une étape importante de ce chantier. Il a été rénové à l’identique et doré. Guy, un villageois est venu avec son appareil photo: "Il est beau et c’est bien de le voir de près". Jeannine est ravie: "Il était terni, mais maintenant, je suppose qu’au soleil, il va drôlement briller et représenter le village".  

"Un tour pour le Bourgmestre, un pour le Doyen, un pour les Castellois".

C’est à Bruno Willame, conducteur de chantier de l’entreprise courcelloise Hulbridge, en charge de la rénovation, que revient la tâche de grimper en haut du clocher par les échafaudages pour y fixer la girouette. Il lui fera faire trois tours, comme le veut la tradition. "Un pour le Bourgmestre, un pour le Doyen, un pour les Castellois". Mais avant cela, le doyen de Soignies, Christian Dubois, a béni le coq au cours d’une courte cérémonie, émaillée de chants et de prières. "Tous les éléments symboliques dans une église font en général l’objet d’une bénédiction et d’une prière", explique-t-il. Pour lui, c’est aussi une joie de célébrer dans une église rénovée: "Bien sûr! Ces édifices sont un patrimoine important, non seulement pour les chrétiens, mais pour toute une communauté. On dit: l’église au milieu du village. Le clocher est un point de repère dans tous les environs".

Tout le village réuni

Cette pose du coq est en effet un véritable événement dans la vie du village, un vrai jour de fête. Tout le monde observe l’ascension du coq et de Bruno Willame. Une fois arrivé au sommet, c’est un tonnerre d’applaudissements: "C’est émotionnant, c’est important dans un village!", s’enthousiasme un petit groupe de voisines. Timothée n’aurait pas voulu rater l’événement : "Il y a beaucoup d’événements qui se passent dans cette église". Des baptêmes, des mariages, des enterrements… mais aussi des événements culturels comme les concerts de la chorale.  Ce que confirme sa maman, Thérèse, native de Casteau. "Mais c’est aussi l’occasion de se réunir et de vivre ça tous ensemble". Patricia est d’ailleurs venue avant tout pour ça: "C’est d’abord une réunion de tout le monde, rencontrer des gens qu’on ne connaît pas, faire connaissance avec le village. C’est une belle réunion".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK