Le Cirque du Soleil entame sa tournée à Bruxelles

RTBF
RTBF - © RTBF

Une soirée entre rêve et acrobaties... Le Cirque du Soleil a planté son chapiteau à Grand-Bigard pour son spectacle Cortéo. Bruxelles est le premier arrêt de la tournée européenne du cirque, qui offre un show très proche du théâtre.

Cortéo, c'est une succession d'acrobates et d'acteurs qui évoluent autour d'un personnage central : un clown qui évoque ses propres funérailles, entre ciel et terre, dans une ambiance de fête foraine. "C'est l'histoire d'un clown qui rêve de sa mort, explique Jamie Rïllie, directrice de tournée. Une des particularités de Cortéo, et qu'on ne retrouve pas dans nos autres spectacles, c'est la scène qui coupe le chapiteau en deux. Et le public est complètement séparé, ce qui rend selon moi le spectacle beaucoup plus intime." Intimité apportée par les costumes aussi : "Nous avons au total - avec tous les morceaux et accessoires - 2800 morceaux", précise Jamie Rïllie.

La musique "live" joue également un rôle essentiel: "Sur le cortège, il y a seize musiciens, qui sont positionnés au quatre coins de la scène", déclare Adrian Gonzales, attaché de presse du Cirque du Soleil.

Sur les 150 personnes participant à cette tournée, on dénombre 25 nationalités. Une expérience enrichissante, comme l'explique Olivier Sabourin, un jeune québécois acrobate: "C'est ce qui fait que l'expérience est complètement géniale : ça vient de partout dans le monde, ça parle toutes les langues."

Le Cirque du Soleil a déjà produit plus de vingt spectacles un peu partout dans le monde. Et il procure du travail à quelque 4000 personnes, au total. Jusqu'à la fin janvier, ce sont quelques 50 artistes qui se produiront dans ce chapiteau chauffé de 2700 places.

 

 

J.-Cl. Hennuy, S. Crombin et N. Nahjari

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK