Le chorégraphe Frédéric Flamand associé à Mons 2015

Image prise lors de la présentation officielle de la candidature montoise.
Image prise lors de la présentation officielle de la candidature montoise. - © Belga

Mons sera Capitale européenne de la Culture en 2015. Et pour se donner les moyens de ses ambitions, la Cité du Doudou vient de faire appel au célèbre chorégraphe belge, Frédéric Flamand. Il travaillera avec les élèves de 1ère année de l’école d’architecture sur des projets de spectacles pour Mons 2015 mais aussi Marseille 2013.

Dans un peu plus de trois ans, Mons deviendra Capitale européenne de la Culture, tout au long de l’année 2015. Un rendez-vous important en termes de visibilité et de rayonnement culturel. Consciente de l’enjeu, la ville hennuyère ne compte d’ailleurs pas manquer l’événement.

Mercredi, Frédéric Flamand – connu pour avoir travailler à Charleroi/Danses puis, maintenant, à Marseille – a été officiellement associé au projet. ''L’idée, détaille le chorégraphe, c’est de bâtir les choses sur le long terme, d’avoir des collaborations, de créer des ateliers. J’aimerais retrouver la dynamique de l’expérience qu’une capitale européenne peut apporter. J’ai beaucoup connu cela à Venise, où j’étais professeur à l’école d’architecture et où j’ai introduit des ateliers mêlant danseurs-vidéastes-architectes. C’est un peu sur ce modèle-là que je compte travailler ici pendant 3-4ans (…) Il y aura un spectacle à l’arrivée mais c’est évolutif. C’est un processus qui mène à quelque chose de spectaculaire.''

Yves Vasseur est le commissaire général de l'exposition pour Frédéric Flamand. Il revient notamment sur l’idée d’artiste associé : ''Artiste associé, cela veut dire comment j’accompagne l’évolution du projet Mons 2015 à partir du moment où je m’engage jusqu’à la fin. C’est cela qui m’intéresse : imaginer des étudiants aujourd’hui en 1ère année d’architecture qui seront accompagnés, avec des conférences, des ateliers… C’est une expérience formidable pour eux. C’est cela que je veux apporter pour Mons 2015, que chaque citoyen vive une expérience inoubliable à travers une rencontre avec une artiste, un groupe, un projet.''

2015 sera donc l’aboutissement d’un long travail débuté plusieurs années auparavant, l’apogée d’une réflexion et le fruit de multiples rencontres. Une démarche primordiale, conclut Yves Vasseur, car ''on ne fait pas un bon repas si on ne passe pas des heures en cuisine à préparer, à mijoter.''

 

Françoise Baré

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK