Le château de Noisy n'existe plus

Un peu plus d'un an après le début de la destruction du chateau de Noisy, aussi appelé château "Miranda", l'immense bâtiment néo-gothique n'est plus qu'un tas de gravats. Les dernières images capturées par les urbexeurs ont été publiées sur Facebook, il y a quelques jours. De la spectaculaire bâtisse, seule la base de la tour principale demeure.  "C'est un coup de poing, une grande tristesse...", commente René Wastelain, le principal opposant à la démolition.

La fin d'une saga

Dès l'annonce de la destruction par son propriétaire, un comité s'est créé pour sauver l'édifice, en très mauvais état. Il y a un peu plus d'un an, une manifestation est même organisée. Noisy devient alors le symbole d'un patrimoine en danger. Sa disparition interpelle, même au-delà de nos frontières. Des curieux de toute l'Europe font le déplacement pour tenter de visiter celui que l'on surnomme "le château de la belle au bois dormant".  Pourtant la destruction est inévitable. Début novembre 2016, les pelleteuses s'attaquent aux tours et aux murs de pierre.

Et maintenant ?

Aujourd'hui, le bourgmestre regrette qu'aucun compromis n'ait été trouvé pour sauver la propriété. "Il y a de la tristesse mais, à ma connaissance, aucun repreneur ne s'est manifesté et il s'agit d'une propriété privée. Le terrain devra être remis à niveau et les déchets évacués" selon Yvan Petit. Malgré la destruction, l'association de sauvegarde du château de Noisy maintient son recours en annulation devant le conseil d'état : "Si le conseil d'Etat annule le permis, il pourrait faire jurisprudence pour que Noisy devienne un cas d'école" estime René Wastelain.

 

Reportage sur le site du château de Noisy (JT 13h):

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK