le "Chat Lent" à Profondeville, un bateau piscine construit en 1937

Bateau piscine à Profondeville
2 images
Bateau piscine à Profondeville - © RTBF-Christine Pinchart

Installé sur le halage de Profondeville, il attire tous les regards, et son histoire est singulière. Christine kindermans la petite fille du propriétaire raconte…

"C’est mon grand-père maternel, qui a eu envie d’une piscine, mais qui voulait une décoration autour pour les inondations et pour que ce soit joli également. Il voyait passer les péniches, on appelait ça chaland, et il a appelé cette piscine, "chat lent"".

Une décoration de chat qu’on retrouve sur la barrière et sur l’avant du bateau. Le tout situé juste en face de l’habitation familiale. "C’est ma grand-mère qui est arrivée dans la région en 1906 ; et puis ils se sont mariés. Il y avait un grand étang à côté et c’est là qu’ils se sont mariés, avec le verger autour. Mon grand-père avait à cœur de bien décorer.

Pour nous ce sont aussi des souvenirs d’enfance extraordinaires. Nous sommes cinq et nous venions passer l’été chez notre grand-mère".

Un bateau piscine commandé à des architectes de la région, emmené par un capitaine: "C’est le buste de mon grand père, qui observe l’horizon à travers des jumelles. Il se trouve à l’avant du bateau".

A l’intérieur du bateau, la piscine qui est encore utilisée aujourd’hui : "Nous y allons chaque fois qu’il fait beau. Au départ on la remplissait et on la vidait régulièrement. Mais par la suite, mon père a fait un système d’épuration qui est tout à fait de notre temps. Mon grand-père avait prévu des cabines en-dessous, là où se trouvent les hublots, et on y a ajouté la filtration’’.

Un bel endroit qui attire bien des curieux : "Oui et pourtant la propriété parfaitement entretenue, est la preuve qu’il s’agit d’un lieu privé je pense. Mais cela ne décourage pas les curieux. Certains sautent la barrière pour aller y voir de plus près. J’ai des demandes de scouts qui aimeraient s’installer et aller nager. Cela attire beaucoup de monde".

Un conseil donc, contentez-vous d’observer ce magnifique patrimoine depuis la route !

Christine Pinchart

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK