Le Chat de Geluck aura son musée en plein centre de Bruxelles pour 2023

Bip Brussels
3 images
Bip Brussels - © sau-msi.brussels

Le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort et le dessinateur Philippe Geluck ont signé ce jeudi après-midi une convention de partenariat en vue de voir se concrétiser d'ici 2023 le futur musée du Chat et du Cartoon. C’est donc officiel, le célèbre chat de Philippe Geluck prendra place dans un bâtiment de 7 étages, 4000 m², accessible via le portail serti de deux lions, au 6 rue Royale. Dans ce qu’on appelle le Bâtiment 1930. Cet édifice est désaffecté depuis 40 ans et n’a pas de véritable valeur patrimoniale. Il va donc être démoli et remplacé par une nouvelle construction à l’architecture organique. "L’idée est de la fondre dans la ville" explique pierre Hebbelinck, l’architecte "c’est une structure légère avec des plateaux très dégagés. La structure sera préfabriquée et montée très rapidement. Je pense qu’au final, cela va être un endroit dédié à des œuvres graphiques mais qui permettra aussi au public d’être en connexion avec la ville". 

Le bâtiment terminé sera divisé en trois univers   

L’un sera consacré au chat comme animal à travers le temps, un autre dédié aux dessins d’humour et le dernier forcément consacré au personnage du Chat. L’idée de faire ce musée est née en 2008 dans l’esprit de Philippe Geluck et aujourd’hui, il est ravi: "c’est juste fabuleux. Il y a quand même très peu de gens qui peuvent imaginer et réaliser un musée de leur vivant. Je veux que ce soit un lieu de culture, un lieu de joie et de rencontre".  

La SAU prévoit d'introduire la demande de permis d'urbanisme en 2019, d'entamer le chantier de construction en 2020 et de l'achever en 2022. Elle investira 9,38 millions d'euros pour ériger l'immeuble, tandis que Philippe Geluck financera, avec le soutien de ses mécènes et sponsors privés, l'ensemble des aménagements intérieurs pour un montant de 4,5 millions. Le dessinateur fera par ailleurs don d'une série de ses œuvres personnelles à la Région. Bozar financera les 2,3 millions nécessaires pour se créer des espaces de stockage en sous-sol.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK