Le butin du braquage d'Ixelles emporté par des passants

Le parquet de Bruxelles a donné mardi quelques informations au sujet des deux braquages violents de lundi. Lors de ces deux hold-ups, à Ixelles et Schaerbeek, deux hommes sont morts et deux autres ont été grièvement blessés. Tandis que des passants ont profité de l'aubaine pour emporter les bijoux volés.

Le parquet a levé des doutes sur l'identité des victimes d'Ixelles. Il s'agit bien du bijoutier, 63 ans, et de son neveu. Le bijoutier a tiré le premier sur les braqueurs puis ils ont répliqué, et tué le commerçant. Dans leur fuite ils ont aussi grièvement blessé le neveu.

Le butin barboté

La suite est épique, rapporte Jos Colpin, porte-parole du parquet : "Ils ont pris la fuite et ont été arrêtés suite à l'intervention de particuliers qui les ont poursuivis."

D'autres passants se sont montrés moins héroïques et ont manifestement profité de l'agitation pour voler le butin : la malette a été retrouvée vide dans la galerie d'Ixelles.

Le parquet soupçonne qu'il y ait un troisième complice en fuite.

Les 2 suspects interpellés, estoniens, n'ont aucun lien avec la Belgique. Sont-ils venus uniquement pour le hold-up ? Le parquet pense que oui.

Autre doute : le braquage aurait-il été aussi sanglant si le bijoutier n'avait pas ouvert le feu ? En d'autres mots : est-ce que détenir une arme n'a pas été un risque supplémentaire pour lui ? La question ouverte reste sans réponse.

Légitime défense?

Autre question à Schaerbeek : dans ce dossier, les auteurs présumés sont connus de la justice, l'un d'eux est en liberté conditionnelle. Il y a peut-être eu un coup de feu dans la bijouterie, mais ceci est à confirmer.

En tout cas, après le départ des malfrats au moment où ils quittaient les lieux en mobylette, le commerçant a pris son pistolet et a tiré. "Il tire cinq coups dont vraisemblablement trois ou quatre ont touché les deux voleurs", précise Jos Colpin.

Ici se pose la question de la légitime défense. Le bijoutier était-il encore physiquement menacé quand il a ouvert le feu, tué un braqueur et blessé l'autre ? Le parquet a ouvert deux dossiers, l'un pour le braquage, l'autre au nom du bijoutier pour meurtre et tentative de meurtre. Il a été inculpé en fin d'après-midi.

 

Myriam Baele

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK