Le bunker d'Hitler à Brûly-de-Pesche: le lieu de mémoire se renouvelle

Une nouvelle scénographie épurée au bunker de Brûly-de-Pesche
4 images
Une nouvelle scénographie épurée au bunker de Brûly-de-Pesche - © Carl Defoy - RTBF

Brûly-de-Pesche près de Couvin, abrite un bunker célèbre pour avoir hébergé Adolf Hitler durant la guerre. A quelques pas de la frontière française, près d’un petit aérodrome, l’endroit était idéalement situé pour diriger la campagne de France. Aujourd’hui, c’est un but de visite touristique. Ces derniers mois, l’endroit a été rénové. Ce samedi, la saison s’ouvre sur une toute nouvelle scénographie.

Wolfsschlucht: le Ravin du Loup. C’est le nom donné par Hitler à cet endroit blotti au fond des bois, en bordure du minuscule village de Brûly-de-Pesche. Hitler n’y a vécu que 3 semaines, en juin 1940. Assez pour avoir durablement marqué la population locale.
Aujourd’hui, sur le site, on évoque ce passage mais aussi la résistance et la vie quotidienne sous l’occupation.

Scénographie revue par Tempora


Les 2 chalets bavarois qui autrefois hébergeaient le führer et ses officiers abritent désormais une exposition qui vient d’être totalement revue. Témoignages audio-visuels, armes, radios, faux papiers… La nouvelle scénographie conçue par la société Tempora, met l’accent sur l’essentiel. Comme l’explique Sophie Vink, graphiste, pas question de présenter trop d'objets. Le visiteur va où il veut. Il est libre de regarder ce qu’il veut. Les textes sont volontairement concis pour que le visiteur ne soit pas lassé. S’il le souhaite, il peut se pencher sur les légendes pour connaître les détails.

Avec les souvenirs des résistants
A proximité, vous verrez aussi la piscine creusée pour Hitler, la cagna, un abri de résistant reconstitué et, dans tout le village, des panneaux qui racontent l’histoire, les habitants évacués, l’église dont le clocher avait été rasé.
La résistance locale a mis à disposition des pièces. Ses témoignages ont aussi été précieux pour éclairer la période durant laquelle Hitler occupa les lieux. Eddy Manise, Directeur de l’Office du tourisme de Couvin, le rappelle: On a travaillé avec les enfants et les petits-enfants du Marquis Hotton (NDLR : organisateur du réseau de résistance local) et j’ai hâte de voir leur réaction lors de leur visite du site.

Un site rénové à coup de centaines de milliers d’euros avec la participation de la Région wallonne, de la Province de Namur et de la commune de Couvin.
Dès ce samedi, le chantier entamé il y a déjà 4 ans accueillera à nouveau le public entre Pâques et début novembre.

@Carl Defoy

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK