Le Brussels Dog Show a ouvert son édition 2019 sans électricité

Le Brussels Dog Show au moment où il est réalimenté en électricité
Le Brussels Dog Show au moment où il est réalimenté en électricité - © Valentine de Coune

Une vaste panne d’électricité a affecté ce matin le nord-ouest de Bruxelles. Elle s’est produite vers 8 heures et de nombreux quartiers de Jette, Laeken et Neder-Over-Hembeek se sont retrouvés sans courant pendant plus de deux heures. C’est l’explosion de la cabine électrique d’un particulier qui a causé, en cascade, des dégâts dans une cabine à haute tension d’Elia, avec répercussion immédiate sur 30 cabines "basse tension" de Sibelga, d’où les multiples quartiers touchés.

Parmi eux, le plateau du Heysel où se tient ce week-end le Brussels Dog show. Une tuile pour les organisateurs, comme l’explique Thierry Vercauter, secrétaire général de la Société Royale Saint-Hubert : "A l’intérieur, ce n’est pas encore trop grave car des lampes de secours se sont mises à fonctionner, même si des gens sont restés coincés assez longtemps dans l’ascenseur. Mais le gros problème a été le parking, où les barrières sont électriques. Les gens ne pouvaient donc plus entrer sur le parking. Des gens se sont mis à s’énerver, alors on a envoyé deux ou trois personnes dans les files leur expliquer la situation et les prévenir que les jugements commenceraient plus tard, qu’ils ne devaient pas s’inquiéter d’arriver en retard. Parce qu’il faut quand même comprendre que certains viennent de loin, parfois même de pays étrangers, alors ils craignent de ne pas entrer à temps. Si les jugements commencent, que leur chien est appelé et qu’il n’était pas présent, il ne peut plus participer. Mais ça, il n’en était pas question". Le programme a donc été quelque peu modifié : "Le début des jugements prévu initialement à 9H30 a finalement commencé à 11h15. Et les démonstrations prévues, elles, dans le ring d’honneur ont dû aussi être postposées. Donc les visiteurs n’ont rien pu voir pendant plus d’une grosse heure".

La plupart des quartiers ont finalement pu être réalimentés en électricité aux alentours de 10h30, seuls 10% des foyers ont encore dû patienter jusqu'à 12H10. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK