Le Brabant wallon délie les cordons de la bourse contre les inondations

Il s'agit d'une dynamique à mettre en place avec les acteurs de terrain pour établir à l'échelle de la province une cartographie de tous les ouvrages d'art existant liés à la gestion des crues (ponts, vannes, etc), de rassembler dans une même base de données toutes les informations et études existantes sur la problématique et de contribuer à l'établissement d'une cartographie détaillées des aléas d'inondations.

Sur cette base, un plan général de prévention et de gestion de risques d'inondation sera établi en collaboration avec la Région wallonne. L'UCL devra aussi étudier les points où des dispositifs de relevés de hauteur d'eau en continu devront être implantés. Une plateforme d'échange d'information entre les différents acteurs, sous forme d'un portail internet avec différents niveaux d'accès, sera aussi mise en ligne.

L'ensemble de ces outils ont été présentés vendredi aux communes du Brabant wallon, dont certaines ont été rudement touchées par les inondations et les coulées de boue ces dernières années. Le projet sera développé en étroite collaboration avec ces entités locales.

Plus d'un million dans le budget pour prévenir les inondations en Brabant wallon

En plus de la nouvelle plateforme de gestion des risques d'inondations présentée vendredi, la province du Brabant wallon intervient directement pour 
la prévention des inondations sur son territoire: dans le budget provincial 2013, 750 000 euros sont prévus pour la réalisation de travaux extraordinaires 
sur les cours d'eau de compétence provinciale, et un crédit de 400.000 euros est également réservé pour soutenir les communes.
 
En 2012 déjà, les communes de Braine-l'Alleud et de Tubize ont bénéficié de subventions provinciales de respectivement 600 000 et 187 500 euros pour la réalisation de zones de retenue ou de zone d'immersion temporaire. "Nous privilégions les travaux qui ont une importance supracommunale: en clair, les zones de retenue qui sont aussi utiles à des communes situées en aval de celle qui réalise les travaux. La subvention de la Province équivaut pratiquement à 10 euros par mètre cube d'eau stocké", indique un responsable.
 
La Province réalise aussi ses propres zones d'expansion de crue sur les cours d'eau qui sont de sa compétence. Un crédit de 750.000 euros est prévu dans ce cadre pour 2013. Les responsables concèdent toutefois être souvent confrontés dans ce cadre à un problème d'acquisition des terrains: la législation et la jurisprudence actuelles sur les expropriations pour cause d'utilité publique ne favorise guère la réalisation de ces travaux de lutte contre les inondations.
 


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK