Coronavirus: le bourgmestre de Villers-la-Ville furieux et confiné après un mariage "à risques"

La salle des mariages de la commune a dû être désinfectée
La salle des mariages de la commune a dû être désinfectée - © Google Street View

Le bourgmestre de Villers-la-Ville, Emmanuel Burton, et deux fonctionnaires communaux se sont placés en confinement, après la célébration d’un mariage à la commune jeudi dernier en matinée. "Le mariage s’est déroulé normalement. Nous avons porté le masque lors de nos déplacements, comme le veut le protocole actuel. Une fois arrivés dans la salle des mariages, les mariés, l’employée de l’état civil qui doit lire l’acte et moi-même avons retiré notre masque, en gardant les distances. Vers midi, nous avons reçu un coup de fil affolé de la témoin de la mariée, expliquant que cette dernière attendait le résultat d’un test covid-19 et qu’il était positif", raconte le bourgmestre.

Ce sont des personnes totalement inconscientes

La mariée n’avait pas annoncé qu’elle avait passé ce test. "Si on avait su, on aurait pris une autre salle ou même fait le mariage dehors, et on serait restés tous masqués. On aurait pris des mesures beaucoup plus strictes, quitte à ne pas accepter une partie de la famille présente dans la salle", réagit Emmanuel Burton. La dame avait par ailleurs déjà été en contact la veille avec un autre membre du personnel communal, qui s’est également mis en confinement. Jusqu’ici tout le monde va bien. La salle des mariages a été désinfectée et, afin de lever les doutes, le bourgmestre et les deux employés seront testés ce lundi.

Mais l’élu ne cache pas sa colère : "Je suis toujours en rage. La moindre des choses était de nous prévenir et de porter un masque, fulmine-t-il. Ce sont des personnes totalement inconscientes qui ne font attention ni à elles, ni surtout aux autres. Le marié avait un témoin qui n’était plus très jeune. Ils ont donc pris des risques pour beaucoup de monde".

Depuis le premier juillet, les réceptions de mariage peuvent accueillir jusqu’à cinquante invités. On ne sait pas si ceux-ci ont congratulé la mariée en l’embrassant ou en gardant la distance préconisée d’un mètre cinquante.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK