Le boudin s'invite pour les fêtes de fin d'année!

La Maison du boudin à Gozée
La Maison du boudin à Gozée - © rtbf-Gregory Fobe

En ce mois de décembre, le boudin de Noël trône en bonne place dans les comptoirs des boucheries. A Gozée(Thuin), la famille Gilliard en propose depuis 40 ans et a même rebaptisé son commerce "la Maison du boudin". Ici on fabrique un produit artisanal de père en fils. "Nous proposons 12 sortes de boudins blancs dont un au fromage de Chimay, explique Frédérique Tamara qui travaille dans cette boucherie depuis 25 ans. Chez nous, le boudin se fait toujours avec de la viande de porc; c’est ce qui lui donne son aspect moelleux. Pour le noir, la viande sera cuite dans du bouillon avec des légumes tandis que pour le blanc, la viande est crue et passée au hachoir. "

En cette période de l’année, l’atelier tourne à plein régime. On y trouve notamment une bourreuse qui permet de remplir les boyaux. Une cuve équipée de lames et appelée "cutter" est aussi utilisée pour mélanger les ingrédients du boudin blanc.

L’origine du boudin noir remonterait à l’Antiquité. Le blanc est par contre plus récent. Il daterait du Moyen âge mais à l’époque il s’agissait d’une sorte de bouillie. il faudra attendre le 17ème siècle pour que la préparation soit introduite dans un boyau lui donnant son apparence actuelle.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK