Le 6 mai 1942, l'Halifax W1050 était abattu dans le ciel d'Ochamps

Durant la guerre 39-45, plusieurs avions alliés mais aussi allemands, se sont écrasés sur la Belgique et notamment dans la région d'Ochamps, dans la commune de Libin.

Avant d'inaugurer une stèle commémorative à l'endroit où l'avion s'est écrasé, les cendres de l'un des survivants, le chef pilote Glenn Gardiner décédé fin 2011, ont été dispersées au cimetière de Neufchâteau, là où les membres de son équipage, victimes du crash sont inhumés.

Marie-Thérèse Pipeaux, de Libin, cheville ouvrière du devoir de mémoire, revient sur les faits qui remontent à la nuit du 6 au 7 mai 1942, lorsque l'avion a décollé de Londres :

"L'Halifax est parti de Londres pour aller bombarder Stuttgart, il a été pris en chasse par un avion allemand, qui a tiré, obligeant trois des membres de l'équipage à sauter. Deux sur les trois ont été sauvés, et faits prisonniers par les Allemands. A la libération ils sont rentrés chez eux; il y a avait un canadien et les autres étaient Anglais.

Le Canadien est décédé fin 2011, et il avait demandé à sa fille de ramener ses cendres sur la tombe de son équipage. Nous devions être présents pour accompagner ce geste et nous étions très émus."

C'est grâce au contact avec Robin Hood, le fils de Norman Hood, décédé lors du crash, que la famillle de Glenn Gardiner a pu réaliser son souhait. Les cendres de Glenn Gardiner décédé fin 2011, ont été dispersées au cimetière de Neufchâteau ce 13 août.

Anne Lemaire, Christine Pinchart

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK