Le 25 mai, 981 électeurs liégeois ont voté pour le don d'organes

981 Liégeois optent pour le don d'organes
981 Liégeois optent pour le don d'organes - © RTBF

Lors des dernières élections, dans certaines communes, les citoyens ont été invités à signer un formulaire attestant de leur volonté de donner leurs organes à leur décès. A Liège, des membres du personnel avaient reçu une formation spécifique pour informer et sensibiliser le public à cette démarche. Cette opération a connu un beau succès, selon les chiffres dévoilés ce vendredi par l'échevine de l'état civil, Julie Fernandez Fernandez.

L'opération avait été lancée au niveau fédéral puisque 90.000 affiches et dépliants avaient été distribués à plus de 200 communes dans tout le pays. Certaines d'entre elles avaient ouvert un guichet à l'administration pour enregistrer les personnes désireuses de se faire inscrire comme donneur d'organes.

Aujourd'hui, selon des chiffres publiés par l'association "Chaîne de vies", constituée suite au décès de Laurent Kremer, une des victimes de la fusillade de la place Saint-Lambert en décembre 2011 à Liège, la probabilité d'avoir un jour besoin d'un organe est huit fois plus grande que celle de pouvoir faire don de ses organes.

148 relais

A Liège, le jour des élections, il y avait un membre du personnel dans chacun des 148 bureaux de vote avec pour mission d'aider à la gestion du bureau mais aussi de sensibiliser les électeurs au don d'organes.

Ce dispositif a permis de recenser aujourd'hui 981 formulaires dûment complétés, soit des citoyens qui acceptent de donner leurs organes après leur décès. A titre de comparaison, du 1er janvier au 20 mai dernier, soit en un peu moins de 5 mois, 105 acceptations avaient été enregistrées. C'est dire si cette initiative "électorale" a permis de doper le don d'organes.

Et maintenant ?

D'autres personnes ont aussi emporté des formulaires d'inscription, ce qui laisse augurer de nouveaux donneurs dans les semaines ou les mois à venir, lorsque ces citoyens auront mûri leur décision.

En outre, 23 formulaires n'ont pas été correctement remplis. Les personnes qui ont complété ces documents seront prochainement contactées par l'administration.

Actuellement, la pénurie d'organes constitue le frein majeur à la transplantation. Plus d'infos sur www.chainedevies.be

Jacques Crémers

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK